Gérer les rougeurs, érythèmes et mycoses en couches lavables

Poussées dentaires, mycoses, changes pas assez fréquents… Vous changez votre enfant un matin et découvrez avec horreur de vilaines rougeurs, douloureuses ou non. Autour de vous, les avis sont unanimes : « Repasse aux jetables le temps que ça guérisse ! ». Parfois même, c’est votre pédiatre qui en vient à cette conclusion.

Pourtant, arrêter les couches lavables n’est pas une fatalité, il existe des solutions et des gestes simples pour soigner ces petits désagréments.

Changes plus fréquents, soins adaptés

Changez votre bébé un peu plus souvent que d’habitude, les urines et les selles, surtout lors des poussées dentaires ( à partir de 4/5 mois), sont souvent acides et fragilisent la peau.

Nettoyez ses fesses avec du liniment oléocalcaire ou de l’eau puis séchez bien. Si vous en avez le temps, laissez-le quelques minutes ou plus fesses nues pour aider à la cicatrisation. Un petit coup de sèche-cheveu ( à basse température!) pour bien sécher les plis peut également s’avérer utile.

Evitez les produits de change trop parfumés et les lingettes jetables!

Evitez également les  « pâtes à l’eau », elles s’accrochent au fond de la couche et la rendent imperméable (il peut également rester dans les plis de la peau des résidus blancs qui deviennent tout durs et irritants pour le bébé). Préférez une crème traitante à étaler et faire absorber complètement par la peau, vous préserverez vos couches tout en soignant activement votre enfant.

Si vous utilisez du papier de protection, arrêtez momentanément son usage et passez aux voiles polaires qui garderont les fesses de bébé plus au sec et protégeront également vos couches en cas d’utilisation de crème traitante.

Mycoses : à ne pas prendre à la légère

S’il s’avère que les rougeurs et irritations sont dues à des mycoses (seul votre médecin ou pédiatre pourra vous le certifier), soyez vigilants ! Les mycoses sont causées par des champignons issus du tube digestif de l’enfant et souvent traitées à l’aide de produits prescrits par votre pédiatre.

Des précautions sont à prendre au niveau du change si votre enfant porte exclusivement des couches lavables.

Commencez par désinfecter vos couches :lavage des couches propres à 60°C sans  lessive, avec une ou deux pressions de désinfectant type « Un Ete en Provence ». Utilisez un voile polaire pour protéger le fond des couches et ajouter une ou deux  pressions de désinfectant pour le lavage quotidien.

 

Pour le stockage, ajoutez un voile de protection avec quelques gouttes dhuile essentielle d’arbre à thé ou de lavandin (désodorisant et désinfectant), au fond du bac ou du sac à couches. Une fois que les couches sont dans la machine, désinfectez votre seau au vinaigre blanc ou au désinfectant. Vous pouvez laver le sac à couches directement avec les couches.

Enfin, ça paraît évident, mais lavez-vous les mains avant et après chaque change de bébé  et choisissez toujours avec soin crèmes et produits pour le change.

4 réflexions au sujet de « Gérer les rougeurs, érythèmes et mycoses en couches lavables »

  1. En cas de rougeurs suintantes, j’applique de l’éosine qui a l’avantage de bien assécher mais qui masque les rougeurs, du coup on ne sait plus où on en est. J’ai récemment découvert le cytellium. Ça assèche et cicatrice bien. Quand l’érythème est rouge, mais pas suintant, je met la pommade Weleda pour le change. Impecc. Et en cas de coup dur, mais alors vraiment dur, j’utilise des coto couches. Mais jamais de jetables ! Pour moi c’est une grave erreur de penser que passer aux jetables pourra résoudre les problèmes, au contraire. Car l’érythème provient de selles ou d’urines acides à cause de poussées dentaires, de désordre intestinal, de rhume parfois avec des écoulements nasaux qui sont avalés et acidifient la digestion. Donc passer aux jetables ? Quelle idée saugrenue !

  2. En cas d’érythème fessier, peut importe la cause, il faut :

    - Des couches lavables (attention, on parle de modèles qui peuvent être désinfectés à 60°c donc pas de froufrous)
    les couches d’HNI sont bien car elles permettent d’aérer les fesses de bébé n’importe quand.

    - Entre la couche et bébé on placera un voile en micro-polaire doux lavable qui gardera les fesses au sec.

    - Laver les couches à 30°c minimum au quotidien avec une lessive NATURELLE adaptée (type potion) (hors érythème le savon de Marseille sans glycérine suffira), et un bon lavage une fois par semaine à 60°c avec cuillerée à soupe de vinaigre blanc jusqu’à disparition des symptômes. Ensuite, on ne désinfectera qu’une fois par mois en préventif.

    - Les fesses de bébé doivent être le moins mouillées possibles donc si vous donnez des bains faites rapide. Sinon pour les lavages au gant ou à la main, privilégiez une éponge de bain douce naturelle pour de pas agresser l’épiderme.
    Le savon a utiliser doit être hydratant et vraiment naturel, donc évitez les composition à rallonge type produits bio pour bébé… il suffira d’un savon au lait d’anesse (anti-allergene) ou savon d’alep faute de mieux.

    - Tamponnez les fesses sans frotter pour les sécher, avec un coton doux jetable ou un linge sec préalablement bouilli.

    - Sur un bébé de plus d’un an, passer du gel d’aloe vera sur les plaies même ouvertes mais laisser sécher avant de refermer la couche.

    Avant cet age, privilégiez sur les rougeurs et plaques non suppurantes un baume de bellow (type savonnerie des diligences).
    En cas de plaies ouvertes sur un nouveau né, l’air libre sera votre meilleur allier.

    - L’été ou dans des pièces chauffées laissez bébé sans couches pour aérer les fesses même sans érythème car cela renforce les pores de la peau.

    - Attention au corps gras type bepanthene et autres !
    car si cela fais bien disparaître quelques rougeurs, ça risque de creuser en profondeur les boutons déjà à vifs.

    Voilà bon courage à toutes !

    J.S (Naturopathe)

  3. bonjour, j’ai des soucis d’erythème depuis que je suis passée aux couches lavables hamac (chose que je n’ai jamais eu avec les couches jetables). Peut être est-ce parce que je dois les décrasser (même si elles ne paraissent pas du tout sale). J’utilise une lessive écologique (l’arbre vert), et une fois par semaine je lave les couches à 60°C mais est-ce que je dois/peux les laver à plus haute température? les voiles microfibres existent-ils pour cette marque?

    • Bonjour,
      Les rougeurs peuvent provenir d’une trop grande quantité de lessive, de poussées dentaires, d’une flore intestinale acide (vaccins, lait de vache, maladie…dans ce cas, pensez aux probiotiques).
      Dans un premier temps, décrassez votre machine à laver (1/2 bouteille de vinaigre blanc, à 90°, à vide). Cette opération est renouveler régulièrement surtout si vous êtes en région calcaire.
      Puis relavez tous vos inserts à 60° sans lessive mais avec un peu de bicarbonate pour neutraliser les résidus de lessive et de calcaire. Vous pouvez le faire 2 fois d’affilée.
      Attention à la lessive: la version liquide de cette marque n’est pas très compatible couches lavables. Préférez-lui la version poudre et n’en mettez que 30 à 40 ml par lessive. Trop de lessive peut vraiment occasionner des rougeurs car elle reste dans les fibres textiles. Veillez également à ce que le rinçage ne soit pas trop court (c’est souvent le cas avec la nouvelle génération de machines à laver).
      Avant chaque lavage (surtout si vous lavez avec le reste du linge, ce qui est tout à fait possible), pensez à rincer vos inserts seuls et sans lessive, avec un rinçage/essorage ou un programme très court.Ceci pour enlever une bonne partie de l’urine. Il n’est pas nécessaire de le faire si vous n’avez que 2 ou 3 inserts à laver.
      Vous pouvez laver les inserts à 60° à chaque fois si vous les souhaitez, il n’est pas nécessaire d’aller au delà. Les culottes peuvent être lavées au quotidien à 40° et de temps en temps à 60°.
      Enfin, il existe des voiles polaires dans d’autres marques, les Bamboolik par exemple.
      Bonne continuation!;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>