TAKE PART: impliquez-vous autrement !

Chez ApiNapi, nous aimons soutenir des causes qui nous tiennent à cœur, soit  lorsqu’elles touchent à l’environnement, soit au bien-être de la femme et de l’enfant.

L’aventure ApiAfrique qui se déroule au Sénégal, touche à ces deux volets, avec la dimension sociale qui la caractérise (découvrez l’histoire de cette société et de ses valeurs sur www.apiafrique.com). Nous aimons leur engagement et leurs produits, nous les distribuons sur notre site, aux familles comme aux professionnels, que ce soit en magasins bios ou en collectivités. 

Aujourd’hui, la fondatrice d’ApiAfrique, Marina Gning, va plus loin et lance un programme de collectes, Take Part (littéralement « prendre part »), qui va permettre à tous ceux qui veulent soutenir l’initiative ApiAfrique mais qui ne savent pas trop comment faire, de s’impliquer autrement.

Présentation des serviettes réutilisables ApiAfrique aux lycéennes de Ngaparou

La première campagne de collecte concerne des serviettes hygiéniques lavables, pour les jeunes lycéennes de la ville où se situe l’atelier, Ngaparou. C’est très simple, nous donnons pour que ApiAfrique fabrique des kits de serviettes hygiéniques qui seront distribués aux jeunes filles lors de la rentrée scolaire, en octobre prochain. C’est par ici:

https://www.gofundme.com/serviettes-hygieniques-apiafrique

Serviette jour ApiAfrique

Pourquoi des serviettes hygiéniques réutilisables ? Parce qu’au Sénégal, comme dans la plupart des pays africains, l’accès durant ses règles à des produits fiables et peu coûteux sur le long terme est quasi impossible. Les produits d’hygiène jetables sont chers et de mauvaise qualité, ils occasionnent beaucoup d’inconfort et la peur de la fuite est telle que les jeunes filles préfèrent ne pas se rendre à l’école, au lycée ou à la fac, même lors des jours d’examens. Dans certains quartiers de Dakar, c’est jusqu’à 45% des jeunes filles qui sont touchées par l’absentéisme scolaire (étude de l’ONG Speak Up Africa). Les serviettes ApiAfrique ont provoqué un effet « Waouh » partout où elles ont été montrées car elles sont confortables, saines, fiables, rentables et jolies (et oui, tout ça !) ! Elles sont durables et apportent de l’autonomie aux femmes et aux jeunes filles.

Jeunes lycéennes de Ngaparou

Vous qui les avez peut-être testées et sans doute adoptées, vous pouvez aller plus loin pour aider des jeunes filles qui ne demandent qu’à apprendre et à s’élever, sans être pénalisées tous les mois par ce phénomène on ne peut plus naturel, mais parfois perturbant, que sont les règles.

Alors « prenons part », impliquons nous et rendez-vous sur la campagne Take Part de ApiAfrique !

ApiNapi

 

Collecte pour l’ouverture d’une maison d’assistantes maternelles à Alaincourt (02)

Perrine et Maïté sont deux assistantes maternelles de la région d’Alaincourt (Aisne). Ensemble, elles se sont lancées récemment dans la création d’un chouette projet : la création d’une maison d’assistantes maternelles, « La cabane des p’tits koalas ». Pas vraiment une crèche, et pas non plus un mode de garde individuel, une maison s’assistantes maternelles est une structure adaptée permettant d’accueillir simultanément jusqu’à 14 enfants âgés de 6 mois à 3 ans.

Un projet axé sur le respect du rythme des enfants, marqué par de fortes inspirations Montessoriennes, une mise en place de la motricité libre ou encore de l’utilisation du portage (Maïté est monitrice de portage et suivra bientôt des formations sur l’allaitement et sur la psychomotricité). Dernier point et non des moindres : les bébés en couches lavables y seront les bienvenus et un coin allaitement sera aménagé pour les mamans souhaitant venir donner le sein à leur bébé.

Pour que leur projet aboutisse, Perrine et Maïté ont besoin de matériel, neuf ou d’occasion en bon état. En effet seules les crèches reçoivent des subventions au moment de leur ouverture. Voici ce dont elles ont besoin en priorité :

Sécurité :

- Barrière de sécurité

- Extincteurs

- Pharmacie

- Ecoute-bébés

Jouets :

- Jeux extérieur (draisienne, ballon, toboggan 1er âge, maisonnette…)

- Garage, voitures, camions…

- Poupées, poussette, marionnettes

- Cuisine, ustensiles

- Instrument éveil musical

- Jouets 1er âge

- Puzzles, dominos, lotos, …

- Draisienne

- Cubes à empiler

- Instruments d’éveil musical

- Livres d’éveil

- Jeux d’imitation

- Pâte à modeler

- Peinture

- Matériel parcours moteur

- Piscine à balles

- Cd de relaxation

Mobilier :

- Coussins, poufs, tapis de sols favorisant la motricité libre

- 8 lits au sol de matelas

- Meubles de rangement

- 2 tables et 8 chaises pour enfants

- 2 tables à langer

- Tapis de sol

- Coussins

- Chaîne Hifi

- Toilettes et lave-mains adaptés aux enfants

- Vaisselle enfants (assiettes, bols, verres, couverts, gourdes réutilisables…)

- Linge de maison (draps, serviettes, bavoirs, torchons, lingettes lavables …)

Si vous avez envie de les aider et d’aider à la création d’un projet utile et bien pensé, n’hésitez pas à déposer vos dons au magasin pour les objets peu volumineux et à les contacter directement pour les choses de type ameublement.

 Merci pour elles !

Collecte pour l’Association Les étoiles de l’Atlas

Collecte

pour  l’Association

Les étoiles de l’Atlas

Du 20 janvier au 20 février 2015

Couches lavables,

transats,

biberons + tétines,

tapis d’éveil,

doudous,

porte-bébés,

turbulettes…

 

Les étoile de l'atlas

 

L’objectif de cette association est d’apporter un soutien aux populations défavorisées ainsi qu’à des orphelinats et écoles communautaires de villages reculés des montagnes du Maroc et tout particulièrement du Moyen Atlas.

 

Une équipe de bénévoles se rendra à Khénifra en avril 2015 pour :

-       aider un orphelinat d’enfants malades âgés de 0 à 2 ans, situé à Khénifra en fournissant du matériel de puériculture, des couches lavables, du lait maternisé, .

-       mettre en place un échange pédagogique et matériel entre l’école primaire de Barrière avec l’école communautaire de Soukltine Ait Bouhkayou située dans les montagnes de la province de Khénifra.

 

L’association « Les Étoiles de l’Atlas » s’inscrit dans une philosophie purement humaine et solidaire, sans connotation politique ou religieuse, épaulée par un collectif dynamique de bénévoles et de parrains.

 

Dons à déposer à la boutique ApiNapi, 59 avenue du Dr Arnold Netter 75012 Paris ou à envoyer à l’association les étoiles de l’Atlas.

Association «Les Etoiles de l’Atlas » Rue d’enfer – 63340 NONETTE

Arrivée des couches lavables à l’orphelinat de Guié au Burkina-Faso

Début 2014 nous vous sollicitions pour une collecte de couches lavables pour l’orphelinat de Guié au Burkina-Faso. La collecte à été un vrai succès. Vous avez été nombreux à nous envoyer ou à nous déposer des couches lavables et nous avons pu donné 2 gros cartons à Ingrid et Jérôme qui partaient adopter le petit Léon la-bas.

Ils ont un peu bataillé pour tout faire rentrer dans leurs valises (cf photos) et Ingrid a eu une formation couches lavables accélérée par téléphone avant le départ mais finalement tout est arrivé à bon port à Guié.
MERCI à vous tous et à Hamac pour ces dons !!!

Collecte de couches lavables pour l’orphelinat de Guié au Burkina-Faso

Opération récupération de couches lavables pour l’orphelinat de Guié au Burkina Faso.

Ingrid et son mari partent bientôt chercher le petit garçon qu’ils adoptent au Burkina-Faso. Ils ont demandé à l’orphelinat qui s’occupe pour l’instant de lui de quoi ils ont besoin… et outre les biberons, ils ont un besoin énorme en couches lavables !

Chez ApiNapi nous avons décidé de les aider en leur offrant des couches lavables et en organisant une collecte auprès de nos clients (nous l’avions fait l’année dernière pour une pouponnière au Sénégal).

Si vous avez des couches lavables en bon état que vous n’utilisez pas, vous pouvez les donner à l’orphelinat de Guié en les déposant à la boutique ou en nous les envoyant par la Poste. Nous nous chargerons de faire suivre le tout à Ingrid et son mari avant leur départ prévu fin novembre !

Plus d’informations :

Centre d’accueil de l’enfance en difficulté

Guié – Burkina Faso

L’association Zoramb Naagtaaba ou AZN dont le nom signifie les hommes qui se rencontrent regroupe 10 villages sahéliens situés à 60 km au nord de Ouagadougou, la capitale : Guiè, Lindi, Douré, Samissi, Kouïla, Namassa, Doanghin et Cissé-Yargho.

Soutenue par SOS Enfants depuis sa création en 1989, cette organisation paysanne oeuvre à l’amélioration des conditions de vie en plein coeur du pays mossi, dans une région marquée par une forte dégradation de l’environnement.

Essentiellement centrée sur l’agriculture et l’écologie à ses débuts, l’AZN a mis au point une technique originale de lutte contre la désertification.

Son action s’est peu à peu diversifiée.
Dès 1995, l’association a développé deux autres domaines d’intervention, la santé et l’éducation et ouvert notamment :

Le Centre d’Accueil de l’Enfance en Difficulté (CAED)

Structure particulièrement destinée à la petite enfance. Ce centre regroupe :

  • une pouponnière pour les orphelins de 0 à 4 ans,
  • un centre de récupération et d’éducation nutritionnel (CREN) pour les enfants malnutris accueillis avec leurs mamans.

En savoir + : http://www.azn-guie-burkina.org/

 

Merci pour eux !!!

ApiNapi