Les couches lavables en crèche, témoignage !

Les couches lavables utilisées en collectivité, et plus particulièrement en crèche, commencent petit à petit à gagner du terrain et l’on ne peut que s’en réjouir ! Un bon accompagnement au départ s’avère indispensable pour se lancer sereinement, avec des conseils adaptés à chaque structure et une équipe prête à répondre aux questions des parents.

Au printemps, nous avons accompagné et équipé la micro-crèche « Au pays des Merveilles », de Preures (62). Laetitia Coopman, sa directrice, nous livre son témoignage:

Micro-crèche "Au Pays des Merveilles" de Preures, dans le Pas de Calais

Présentez-vous Laetitia: « Je suis responsable d’une micro-crèche intercommunale « Au pays des merveilles », accueillant 10 enfants simultanément avec une équipe de 4 encadrantes et un agent polyvalent.

Comment vous est venue l’idée d’introduire les couches lavables dans votre structure? Connaissiez-vous les couches lavables personnellement ou professionnellement ?: « Sensibilisée par le bien-être des enfants aussi bien dans ce qu’ils portent que dans ce qui les entourent, je m’intéresse aux produits naturels et suis attachée à limiter tout ce qui peut être nuisible à leur santé. Dans cette démarche, je suis sensible également à l’écologie et au développement durable. Lorsque j’aurai des enfants, j’utiliserai des couches lavables. Je les ai connues plus dans le cadre professionnel par le biais de formations sensibilisées sur l’écologie.

Comment a réagit votre équipe à cette annonce? Les parents ? votre entourage professionnel (élus, collègues…) ?: « J’ai annoncé aux partenaires du projet assez rapidement mon souhait d’utiliser des couches lavables au sein de la micro-crèche. La CAF m’a demandé d’y travailler pour que cela ne soit pas un frein à l’inscription pour certains parents, la PMI m’a demandé si j’avais des études récentes sur l’utilisation des couches car beaucoup de parents s’interrogeaient sur d’éventuelles conséquences. Les élus, étant dans une démarche de développement durable, n’ont manifesté aucune opposition. Lors des entretiens d’embauche, j’ai évoqué les couches lavables, certaines étaient surprises que cela revienne, d’autres se posaient des questions en terme d’hygiène, une seule était sensibilisée dans sa vie personnelle. Les personnes qui ont été recrutées suite aux entretiens avaient quelques questions quant à l’utilisation mais aucune n’a manifesté de désaccord. Les parents ont été informés dès l’inscription du projet, certains parents ont posé des questions, une seule famille ne souhaite pas qu’on les utilise, les autres sont tous d’accord.

Comment s’est effectué le passage à l’acte ?: « Je me suis renseignée auprès de structures utilisant les couches lavables pour visualiser et connaitre l’organisation que cela demande. Par mon manque de connaissance sur le sujet et pour rassurer l’équipe, j’ai souhaité que l’équipe et moi-même réalisions une formation avant le passage à l’acte. J’ai connu ApiNapi en effectuant des recherches sur internet. L’équipe et moi-même avons trouvé la formation très intéressante, j’avais déjà été très satisfaite de l’accompagnement fait en amont sur les explications des couches, le choix et les quantité nécessaires en fonction du projet. Cela aide beaucoup à mettre le projet en place. Les supports communiqués nous aident au quotidien, pour appuyer notre choix, pour l’utilisation au quotidien. »

Présentation des différents type de couches

Quels modèles de couches avez-vous choisi ?:  » Les couches qui ont été choisies sont des TE2 (Tout en deux) ainsi que des couches d’apprentissage, elles ont été bien accueillies. Marie-laure qui s’occupe de l’entretien de linge, a suivi le protocole de prélavage et a vu avec la formatrice lors de la formation pour adapter au mieux avec la machine. Cet accompagnement l’a rassurée dans la prise en charge au quotidien.  Nous les avons mis en place progressivement afin que l’équipe trouve son organisation. Depuis juin deux enfants, dont les parents ont accepté, portent les couches lavables au sein de la structure. Nous envisageons de les mettre totalement en place dès septembre. Les parents ayant donné leur accord ont été curieux de l’utilisation lors de leur présence au sein de la micro-crèche.

Les prépliés Bummis prêts à être pliés dans les culottes !

 Quel bilan tirez-vous des ces premières semaines ?: « Lors d’une réunion d’équipe, l’équipe a pu faire part de son ressenti, elle remarque que cela est plus facile qu’elle ne le pensait, que les couches sont bien étanches, que les enfants n’ont pas été gênés et n’ont pas eu de soucis dans la motricité. Elle avoue que cela prend un peu plus de temps, Marie-laure trouve doucement son rythme quant aux lavages et aux pliages. L’utilisation des couches lavables suscitent des questions et des envies auprès d’autres partenaires. Je recommencerais sans hésitation. »

Merci beaucoup Laeticia !

Si vous êtes une structure collective, un professionnel de la petite enfance ou de la santé, et que vous souhaitez être formé sur la question des couches lavables, contactez-nous : contact@apinapi.fr . Nous ferons le point sur vos besoins ! ;-)

ApiNapi

No More Limits avec ApiAfrique!

 A l’occasion de la Journée de l’Hygiène Féminine et de la Semaine Européenne du Développement Durable, faisons un petit focus sur les actions d’ApiAfrique au Sénégal!

Des serviettes belles, fiables et confortables!

Les femmes et les bébés sont au cœur de nos actions et nous avons la chance d’être de plus en plus sollicités pour présenter nos produits et co-animer des événements auprès de publics variés :  

•   Femmes en prison (plus de 600 serviettes à la prison de Rufisque fin mars), 

•   Lycéens et lycéennes (magnifique matinée au Lycée de Somone-Ngaparou le 8 mars avec SpeakUp Africa), 

•   Mamans avec leur fille (à la clinique NEST), 

•   Associations de femmes dans les villages,

 Couches Lavables à la Pouponnière de Mbour avec une association d’infirmières toulousaines…

Les utilisatrices nous confirment l’intérêt de nos produits.Elles font beaucoup d’économies, leurs bébés n’ont plus d’érythèmes fessiers et elles ont moins de déchets à gérer ! Découvrez leurs témoignages !

Notre défit :Rendre ces produits accessibles au plus grand nombre à travers des partenariats au Sénégal, en France et ailleurs.

 Où en sommes-nous ?

•   Au Sénégal nous avons à présent une vraie reconnaissance et un réseau de partenaires fort que nous continuons à faire grandir au quotidien

•   Nos produits sont déjà expédiés partout dans le monde grâce, notamment, au site sénégalais awalebiz.com (lauréat du concours Orange Lingère Digital Challenge 2018). En France, via  apinapi.fr, les produits ApiAfrique rencontrent un grand succès de par, leur design et le fait qu’ils soient fabriqués localement par des femmes sénégalaises.

•   Nous vendons aujourd’hui toute la production au Sénégal et en France, et avons des demandes dans une vingtaine de pays.

•   Nous nous préparons à exporter en Afrique de l’Ouest dès que la production le permettra (d’où le besoin d’investissement via LITA.co, plateforme d’investissement responsable). 

•   Notre équipe s’agrandit chaque mois et compte déjà 10 personnes au Sénégal. C’est un plaisir de créer de l’emploi et de les faire monter en compétence durablement.

 ApiAfrique est de plus en plus mise en avant dans les médias et sur les réseaux sociaux et c’est un véritable atout. 

 

Nos couturières à l’ouvrage !

Le besoin auquel nous répondons est tellement vaste qu’il nous faut rapidement augmenter nos capacités de production.

Grandir demande des investissements et des recrutements et pour cela nous avons décidé d’ouvrir le capital de la société française « Soyons Prêts à Changer », maison mère de l’entreprise sénégalaise « ApiAfrique ». 

Grâce à notre partenaire, la plateforme d’investissement responsable LITA.co, chacun devient investisseur (à partir de 240 euros).  Il s’agit d’un financement participatif en « equity ». Ce n’est pas du don, vous recevez des parts de la société en échange de votre investissement et cela donne droit à des réduction d’impôt de 18 à 25% du montant investi. C’est sécurisé, simple et l’équipe de LITA.co s’occupe de tout. Créez-vous un compte investisseur en quelques minutes, et contactez-les au (+33)1 40 35 47 83 ou sur leur tchat en ligne si vous avez la moindre question !                                                               

Et pour finir…

Découvrez le superbe reportage de la journaliste Véronique Badets dans le journal Pèlerin , ainsi que celui de Clémence Cluzel dans les Nouvelles de Dakar!

Visitez notre site internewww.apiafrique.com refait dernièrement pasekou.org.

                   

La Semaine internationale de la couche lavable 2018 (SICL 2018)

La Semaine internationale de la couche lavable 2018 arrive ! Officiellement, elle se tient du 23 au 29 avril un peu partout dans le monde. Mais chez ApiNapi et ses NapiAngels, nous avions tellement de projets à vous proposer que nous la faisons démarrer dès le samedi 21 avril et nous terminerons les derniers événements le lundi 30 avril au soir !

Au programme : des braderies de couches lavables d’occasion, des ateliers, des webinaires, des articles, des concours et même des frais de port offert sur la boutique en ligne !

Les Napi’Occaz, ventes  et trocs de couches lavables d’occasion

sicl 2018


A Rennes : Napi’Occaz, vente de couches lavables d’occasion, organisée par Marianne, conseillère à Rennes.

Samedi 21 avril de 10h à 12h à La Parenthèse, 4 rue de la Crèche – Rennes

Contact : marianne@bebiomena.fr  / www.bebiomena.fr

 

Près d’Annecy, à Alby sur Chéran, Justine, conseillère en Haute-Savoie, tiendra un stand d’information lors de la Bourse aux couches organisée par l’agglomération d’Annecy.

Samedi 21 avril, de 9h à 17h à Alby-sur-Chéran.

Contact : ideesdejustine@gmail.com

 

A Carpentras, Sylvie, conseillère dans la Drôme, tiendra un stand d’information lors du vide grenier spécial bébé.

Elle pourra entre autre vous donner toutes les conseils utiles si vous trouvez des couches lavables d’occasion !

Samedi 21 avril à Carpentras

Contact : lingeetlange@gmail.com

 

 A Nantes : Troquons nos couches, un troc de couches organisé par Margaux, conseillère à Nantes.

Vous apportez les couches que vous n’utilisez plus et vous les échanger contre celles de votre voisin(e) !

Mercredi 25 avril de 9h30 à 11h00 au P’tit qu’à fait, rue des Olivettes.

Nombre de participants limité.

Contact : margaux@leculdanslherbe.fr

 

A Paris : Napi’Occaz, bourse aux couches, organisée par Mathilde, conseillère en Ille de France et Jeanne-Aurélie, co-fondatrice d’ApiNapi.

Samedi 28 avril de 10h à 13h à la boutique TaleMe ,10 Rue de Paradis, 75010 Paris

Contact : contact@babyblossom.fr

Bénéficiez de 50% de réduction sur le 1er mois d’abonnement à Tale Me, le premier service de location de vêtements maternité & enfant de 0 à 6 ans avec le code : APINAPI.

Valable jusqu’au 1er mai!
Faîtes-vous plaisir, tout en respectant la planète !

 

Ateliers et rencontres autour des couches lavables

 

sial 2018

A Rennes, samedi 21 avril de 17h à 18h30 à La Parenthèse / 0’nidou

Marianne, conseillère à Rennes, vous expliquera tout sur les couches lavables !

Inscriptions et renseignements : marianne@bebiomena.frou  06.11.27.32.44

Tarif unique de 15 euros par famille

 

A Toulouse : apéro « bébé zéro déchet » mercredi 25 avril à 19h30 au café Salmanazar

Laureen, conseillère à Toulouse, vous expliquera comment devenir des parents zéro déchets grâce, notamment à l’utilisation des couches lavables !

Contact : atelierstparent@gmail.com

 

A Nantes, « Fabriquons nos couches »mercredi 25 avril de 14h à 17h à la maison de quartier de la bottière à Nantes.

Margaux, conseillère à Nantes, s’associe à Elodie de l’association Terre de Création et de la Cabane d’Elo. Elles vous apprendront à coudre vous même vos TE1 à poche évolutive.
Atelier limité à 6 personnes.

Tarifs : 40 euros.

Contact : margaux@leculdanslherbe.fr ou 07 71 59 02 76.

 

A Rennes, vendredi 27 avril de 10h à 11h30 au Café Albertine à Rennes

Marianne, conseillère à Rennes, vous fera découvrir les couches lavables.

Inscriptions et renseignements : marianne@bebiomena.fr ou  06.11.27.32.44

Tarif unique de 15 euros par famille

 

 A Nantes : samedi 28 avril de 10h à 11h30 à La Caverne d’Ali Bambin à Orvault

Margaux, conseillère à Nantes, vous donnera toutes les infos nécessaires pour démarrer sereinement les couches lavables !

ATELIER COMPLET

Contact : margaux@leculdanslherbe.fr

 

A Carros, près de Nice, le samedi 28 avril de 15h à 16h30

Lolita, conseillère près de Nice, vous accueille pour vous faire découvrir les couches lavables !

Renseignements : latitedioise@gmail.com

 

A Mont-de-Marsan, Napi’Meet le samedi 28 avril de 10h à 12h à la Biocoop

Karine, conseillère dans les Landes, vous attendra à La Biocoop de Mont-de-Marsan pour vous faire découvrir les couches lavables.

Tarif : Gratuit

Contact : bootliirbi@gmail.com

 

A Paris, samedi 28 avril de 15h à 16h30 à la boutique TaleMe

Sandra, conseillère en Ile de France vous expliquera tout sur les couches lavables !

Tarif : 10 par personne / 15 euros par famille

 

Et chez ApiNapi ?

 

Eh bien, ApiNapi aussi vous a concocté quelques surprises pour la Semaine internationale de la couche lavable !

  • Des Frais de port offerts ! Sur la période du 21 au 30 avril 2018, ApiNapi vous offre les frais de port sur vos commandes sur le site www.apinapi.fr en utilisant le code SICL2018.
  • Un concours pour gagner une TE2 Bamboolik ! Vous pourrez jouer du 21 au 30 avril. On vous explique tout samedi 21 avril sur la page Facebook d’ApiNapi !

SICL 2018

 

Avec ce beau programme, nous vous souhaitons

une belle Semaine Internationale de la couche lavable 2018 !

La location de couches lavables pour tester avant de s’équiper !

La location de couches lavables, vous y avez déjà pensé ? Une des règles d’or lorsque l’on veut commencer à utiliser des couches lavables, c’est de tester ! Tester les différents systèmes, les différentes matières, les couches à scratchs ou à pressions et tester plusieurs marques pour être certains de trouver LA ou LES couches qui vous conviennent.

On teste pour choisir le système qui plaît

Entre les TE1 et les TE2, il existe déjà plusieurs variantes rien que pour la forme de l’insert. On vous montre ?

 

On teste pour choisir la matière

A chaque matière ses avantages : le bambou et le coton absorbent beaucoup mais sont plus long à sécher que la microfibre.

La microfibre sèche très vite mais elle est moins absorbante que le coton ou le bambou.

Dans un petit appartement dans le Nord de la France, on optera peut-être plus facilement pour des inserts en microfibre qui sècheront plus vite et évitera d’admirer 24h/24 sa jolie collection de couches en train de sécher dans le salon.

Par contre, dans une grande maison dans le sud de la France, le bambou ne posera aucun problème : les couches sècheront rapidement dans le jardin ou au fond du garage.

Scratchs vs pressions

 Lorsque l’on opte pour des couches de qualité, les pressions et les scratchs ne s’useront pas dans le temps. Pour se décider, il s’agira vraiment de tester. A chacun ses préférences, les deux sont efficaces et fiables.

On teste les tailles naissance

Lorsque l’on veut démarrer rapidement les couche lavables, on peut commencer ses premiers tests de couches lavables sur les petites tailles et on investit ensuite dans les modèles évolutifs qui dureront plus longtemps. Les bébés grandissent souvent à une vitesse phénoménale, les tailles naissances vont généralement de 3 à 6 ou 7 kg, les bébés ne les portent donc que les  3 premiers mois de leur vie.

TE1 naissance Bamboolik

TE1 évolutive Bamboolik


Concrètement, comment ça se passe ?

Au sein du réseau ApiNapi, les conseillères proposent des kits de locations au mois :

-       10 changes pour 30 euros

-       20 changes pour 60 euros

A l’intérieur, vous retrouvez les différents systèmes (TE1, TE2, classiques) dans plusieurs marques (Bummis, Bamboolik, Hamac, Tots Bots principalement).

Après avoir contacté votre conseillère, vous convenez d’un rendez-vous avec elle. Vous vérifiez ensemble le kit de location pour être certains de bien les utiliser et vous signez un contrat de location. Un chèque de caution de la valeur du lot vous sera demandé (mais ne sera pas encaissé). Au court du mois de location, votre NapiAngel reste bien sûr disponible pour répondre à vos questions !

La location terminée et vos choix arrêtés, il ne vous restera plus qu’à commander en utilisant le code de réduction que vous aura donné votre conseillère. 5% de remise assurés !

Pour retrouver la liste des nos conseillères, c’est par ici ! Et s’il n’y a pas de conseillère près de chez vous, écrivez-nous à conseillers@apinapi.fr, nous vous orienterons vers une conseillère pratiquant la location à distance.

Et maintenant, à vous de jouer !

Des couches pour les grands enfants!

L’univers des couches lavables est vaste, vous l’avez remarqué ? Lorsque l’on choisit de les utiliser pour nos bébés, nous nous perdons au milieu de la multitude de marques. Par contre, lorsque notre enfant grandit, l’offre de grandes tailles diminue sérieusement ! Et pourtant, que notre enfant soit un grand gabarit ou qu’il souffre d’énurésie, il ne doit pas être condamné aux couches jetables ! Voici quelques pistes pour aider les parents à trouver leur bonheur!

 Pour les grands enfants

Pour les enfants de grande taille, il est possible de s’orienter vers des marques proposant des couches pour les plus de 15 kg

Hamac

Hamac, notre célèbre marque de couches françaises, propose des couches de taille XL pour les enfants faisant de 15 à 23 kg. Ces couches sont des tout-en-deux (TE2) qui permettent de réutiliser deux à trois fois la culotte dans la journée en ne changeant que l’insert absorbant. Ces inserts sont disponibles en microfibre. Ces couches sont idéales pour la journée.

 

 

 

 

Pour les enfants qui se tiennent déjà bien debout, il existe des culottes et boxers d’apprentissage qui s’enfilent comme des culottes  pour les enfants de 15 à 23 kg (taille 4-6 ans) et dans lesquels on vient placer des inserts plus ou moins absorbants, suivant le degré d’apprentissage de la propreté de l’enfant. Elles peuvent même être utilisées la nuit.

Tots Bots

 

Tots Bots est une marque écossaise qui fabrique des couches classiques de grande qualité : les Bamboozle ! On les préfère pour la nuit car elles sont un peu volumineuses mais terriblement absorbantes ! Comme toute couche classique, il faut ajouter par-dessus une culotte imperméable. La couche est tout en bambou, une matière naturelle très absorbante pour les enfants allant de 15 à 22 kg.

 

Les couvres-couches pour la nuit

Pour utiliser les couches de nuit Bamboozle, n’oubliez la culotte imperméable ! Deux solutions fiables d’offrent à vous : La Pull-on de chez Bummis ou la couche imperméable taille XL de chez Bamboolik.

 

La pull-on de chez Bummis se présente comme une culotte que l’on enfile par-dessus la couche de nuit. Elle existe en taille L ou XL. Ses élastiques très souples ne marqueront pas la peau de votre enfant mais seront de redoutables barrières anti-fuites !

 

 

Chez Bamboolik, il existe une culotte imperméable évolutive à scratch en taille XL pour les enfants de 15 à 25 kg. Cette culotte taille grand, elle recouvrira donc très facilement la couche de nuit pour permettre à votre enfant d’être à l’aise pour la nuit.

 

AppleCheeks

Les couches AppleCheeks sont fabriquées au Canada. Chez ApiNapi, vous trouverez le modèle destiné aux Bambins, c’est-à-dire aux enfants de 14 à 30 kg. L’absorbant vendu avec cette couche est conçu pour tenir votre enfant au sec toute la nuit. Mais elle peut également être utilisée en journée avec des inserts un peu moins épais.

 

Pour  les problèmes d’énurésie

Mother Ease et leur Dodo Trainer !

Et parce que certains enfants ont plus de difficultés que d’autres à rester sec toute la nuit, Mother Ease a conçu des culottes de nuit vraiment très efficaces pour les enfants jusqu’à 30 kg : les Dodo Trainer. Cette culotte d’apprentissage de nuit s’enfile comme une vraie culotte pour que l’enfant puisse facilement aller aux toilettes. Cette culotte est vraiment très bien adaptée aux enfants souffrant d’énurésie. A savoir tout de même que ces culottes étant particulièrement absorbantes, elles sont un peu plus longues à sécher.

 

Vous l’aurez compris, malgré une gamme un peu moins vaste que pour les tous petits, les grands peuvent continuer à utiliser des couches lavables aussi longtemps qu’ils en auront besoin. Et si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires, n’hésitez pas à contacter la Conseillère la plus proche de chez vous!

Marianne, Conseillère de Rennes 

 

 

Préplié, ce mal-aimé !

Aujourd’hui, on va parler d’un produit un peu méconnu, qui compte pourtant des adeptes en pagaille – les prépliés !


Quand j’ai fait mes premiers pas dans le monde du lavable, la diversité des modèles, des matières, des marques m’a surprise. J’ai été impressionnée par la modernité des couches lavables actuelles, en particulier les TE1 : si pratiques, une couche pour un change, exactement comme pour des jetables !

C’est ainsi qu’instinctivement, j’ai détourné mon attention de modèles en apparence plus compliqués, car nécessitant plus de manipulation – comme les prépliés.

Petit à petit, en tendant l’oreille, j’ai pourtant surpris nombres d’éloges sur les prépliés – de la part de collègues, de parents, de professionnels de la petite enfance. Quel était donc cette couche si discrète sur la scène du lavable ?

J’ai mené ma petite enquête rien que pour vous.

Tout d’abord, les prépliés ressemblent à ceci :

Il s’agit de langes absorbants, généralement en coton, qui s’utilisent comme une tout-en-deux : on plie un préplié, on le place dans une culotte imperméable et on change l’enfant. Pour les astuces de pliage, c’est par ICI !

Ses fans lui prêtent de nombreux avantages :

-          Pratique : comme son nom l’indique, l’aborbant est préplié pour faciliter son utilisation. Nul besoin d’être un maître en origami pour mettre un préplié. De plus, son entretien est particulièrement aisé : il se lave et se sèche très rapidement, même sans sèche-linge !

-          Adaptable : un des grands atouts du préplié est de s’adapter à tous les bébés, peu importe leur morphologie. Selon le pliage, on peut même renforcer son absorption selon le sexe de l’enfant (au milieu de la couche pour les filles et sur le devant pour les garçons).

-          Economique : aucun doute, c’est un des changes les plus économiques qui soit. A 28,90 € le lot de 6 couches taille moyenne Bummis, difficile de trouver mieux ! Et lorsque vous passez à une taille supérieure, quoi de mieux que de réutiliser vos anciens prépliés comme boosters ?

Parents, curieux du zéro déchet, débutants ou confirmés en lavable, méfiez-vous : vous risqueriez bien d’y succomber à votre tour ! ;)

 

Chloé

Les beaux jours by ApiNapi et Bummis!

Au revoir printemps, bonjour été !

Pour être honnête, on ne s’attendait pas à ce que la canicule pointe déjà le bout de son nez avant même la fin du mois de mai, et vous ? Maintenant que la chaleur et le soleil sont là, il faut pourtant s’y adapter, et vite. Un seul mot d’ordre : se rafraîchir ! Un, deux, trois – tous à l’eau !

Chaque année c’est le même casse-tête pour habiller les bambins : comment fait-on pour la baignade, pour la plage ?

Pas d’inquiétude : Bummis a déjà tout prévu ! Laissez-nous vous présenter la toute nouvelle collection Splash (made in 2017 ;) ). Au menu : maillots-couches, bonnets de bain, casquettes et t-shirts anti-UV, et le tout assorti !

Commençons avec notre petit chouchou : LE maillot-couche, la star de toutes les baignades, c’est le Swimmi, avec son look indétrônable et son petit nom qui sent bon l’été et la piscine. A taille ou évolutif (5,5 – 18 kg), il est facile à enfiler, résistant (les couleurs ne se délavent pas malgré le soleil et l’eau), et décliné en différents coloris, tous plus beaux les uns que les autres. Que demander de plus ?

Un petit rappel cependant : le maillot-couche n’absorbe pas l’urine. Son filet permet de retenir les accidents de selles éventuels, mais il n’a pas vocation à absorber les pipis.

Et entre nous, difficile de retenir un pipi dans l’eau, maillot-couche lavable ou non – puisque tout absorbant se remplit d’eau en baignade ! En revanche, si vous craignez un petit caca avant la baignade et que bébé a déjà enfilé son maillot-couche, n’hésitez pas à empiler quelques papiers de protection dans le filet, le temps d’arriver à l’eau.

En bref, le Swimmi et nous, c’est une histoire d’amour qui dure depuis quelques étés déjà et qui n’est pas prête de s’arrêter.

La grande nouveauté 2017, c’est le t-shirt anti-UV ! Complètement revisité par les équipes de Bummis, il est à présent très couvrant, sous forme d’un beau t-shirt manches longues assorti au maillot. La technique de tissage utilisée offre une protection maximale contre le soleil et permet à votre bébé de profiter de la plage en tout sérénité.

Pour protéger la tête, la collection Splash n’est pas non plus en reste avec son bonnet de bain spécial bébés nageurs – un beau bonnet tout doux qui ne tire pas la tête qui protège lui aussi du soleil. L’autre nouveauté ce sont bien entendu les casquettes ! Un modèle très classe qui ne laisse aucun doute : bébé est déjà paré pour son premier festival de Cannes. ;-)

Bonne baignade !

Chloé

ApiNapi

Couches lavables en collectivité: c’est possible!

ApiNapi est co-partenaire de Zero Waste France, Hamac et Ecolo Crèche pour organiser une demie journée de sensibilisation et de présentation des couches lavables aux personnels et aux professionnels de la petite enfance (directeurs de crèches, puéricultrices, sages-femme, élus, ..).

Cela se déroulera jeudi 1er juin, à la Maison des Acteurs du Paris durable, dans le 1er arrondissement, de 9h00 à 12h30.

Pour s’inscrire, suivre ce lien ou écrire à Mathilde de Zero Waste: mathilde@zerowastefrance.org!

Nous comptons sur vous pour relayer cette information et l’invitation auprès de vos crèches, élus, cabinets sages-femmes ou maternités de façon à toucher le plus d’acteurs possible et faire en sorte que les choses bougent!!

Merci!

L’équipe ApiNapi,

Une conseillère ApiNapi dans les Biocoop de Rennes

Depuis un peu plus d’un an, les Biocoop de Rennes proposent un véritable rayon consacré aux couches lavables de la marque Bummis. Ces couches en coton biologique sont fabriquées par une entreprise canadienne, particulièrement soucieuse de l’environnement et des conditions de travail. Simples d’utilisation et efficaces, les couches Bummis proposent des modèles pour tous les budgets.

 

Et pour bien vous accompagner dans l’utilisation de ces couches lavables, les Biocoop vous proposent depuis le mois de septembre des ateliers avec une conseillère ApiNapi ! Pendant ces ateliers, vous découvrirez tous les avantages qu’offrent ces couches réutilisables. En effet, utiliser des couches lavables n’est pas seulement une question d’écologie ! C’est aussi une manière de faire des économies, de prendre soin de la santé de votre bébé et de gagner en autonomie ! Et puis, l’atelier est bien évidemment l’occasion de comprendre les différents systèmes qui existent, de les manipuler, de les essayer sur un poupon et de découvrir toutes les astuces pour entretenir efficacement et simplement les couches de vos tout-petits.

 

Le jour de l’atelier chaque inscrit bénéficie d’une remise de 5% sur son équipement dans l’un des magasins de la ville.

 

– samedi 5 novembre 2016 de 9h30 à 11h à Cleunay. Réservation : 02 99 67 38 63

– samedi 19 novembre 2016 de 9h30 à 11h à Cesson-Sévigné. Réservation : 02 99 83 09 84

– samedi 3 décembre 2016 de 9h30 à 11h au Centre ville. Réservation : 02 90 22 69 79

– samedi 10 décembre 2016 de 9h30 à 11h à St Grégoire. Réservation : 02 99 87 14 14

Érythèmes fessiers en couches lavables

Érythèmes fessiers…. et couches lavables ?

 

Les érythèmes fessiers, à différents degrés, existent chez les bébés depuis toujours je pense. Que l’érythème survienne en couches jetables ou en couches lavables, l’important est de trouver la cause pour véritablement régler le problème.

Nous partageons donc avec vous notre expérience (et celle des nombreuses familles passées par ApiNapi) pour vous aider à y voir plus clair et à vous débarrasser du problème si il survient.

Les érythèmes fessiers peuvent avoir plusieurs causes :

l’humidité : c’est assez rare mais certaines peaux réagissent à humilité prolongée. Dans ce cas ajoutez un voile effet au sec (voile polaire le plus souvent), une couche avec un revêtement intérieur en polaire ou tissage polyester effet au sec (ou stay dry),  et n’utilisez pas de papier de protection pendant quelques jours.

le synthétique : certains enfants supportent mal les fibres synthétiques (microfibre, polaire…) sur leur peau, dans ce cas il est préférable d’utiliser en priorité des couches coton bio ou en bambou, Si la peau de l’enfant ne réagissait pas les premières semaines, le problème vient d’ailleurs: couche encrassée, allergie à la lessive ou urines/selles très acides lors d’une poussée dentaire ou à la suite d’un traitement. 

le voile de protection jetable, en cellulose non tissée ou en viscose. Ces voiles sont souvent lavables et réutilisables quand il n’y a pas eu de selles mais dans certains cas c’est le voile lavé qui provoque une réaction (résidus de lessive, de calcaire ou fibre moins douce…) parfois il faut changer la marque de papier (essayez un voile très doux comme le Bio-soft de Bummis) ou ne plus en utiliser du tout. Si vous avez repéré à quel moment votre enfant fais son caca dans la journée vous pouvez ne mettre un voile qu’à ce moment là… si c’est aléatoire c’est plus compliqué !

les couches sont encrassées. Un grand classique ! des résidus de lessive, de calcaire et/ou d’urine sont incrustés dans les fibres de la couche. Les signes qui ne trompent pas sont : rougeurs, odeurs fortes, fuites. Cela se produit tout particulièrement avec les fibres synthétiques comme la polaire ou la microfibre. Vous pouvez faire le test de la goutte d’eau (verser une goutte d’eau sur la couche propre et vérifier qu’elle est absorbée tout de suite). Si votre couche est encrassée il faut faire un bon décrassage !

Allergie à la lessive. Certains enfants peuvent être allergiques à certaines lessives et en particulier celles qui sont très parfumées. Essayez de changer de lessive en privilégiant une lessive en poudre et en dosant faiblement (diviser la dose prescrite par 2 au moins). L’idéal est de nettoyer votre machine avant de changer de lessive en faisant 1 cycle à vide à 90° avec 1/2 bouteille de vinaigre blanc. 

Allergie aux produits qui vous lui mettez sur les fesses : lingettes jetables, liniment, crèmes… Essayez de supprimer tout produit pendant au moins une journée et voyez ce que ça donne.

Irritations au niveau des biais ou élastiques. réaction à la matière, résidus accumulés, humidité… vous pouvez frotter avec les biais et élastiques avec de la lanoline. Pensez aussi à alterner les modèles de couches pour que la même zone ne soit pas toujours sollicitée.

Les urines ou les selles sont très acides. A certaines périodes les bébés peuvent avoir des selles ou des urines très acides. Cette acidité attaque la peau du bébé. Cela arrive souvent après traitement antibiotique, un vaccin, une poussée dentaire, une intolérance au lait de vache,… Dans ce cas utilisez un voile effet au sec pour isoler les fesses de l’urine, changer souvent pour éviter contact prolonger avec les selles… et surtout essayer de réguler l’acidité par un traitement avec un naturopathe ou un homéopathe…) c’est très efficace et durable !

Pour traiter les érythèmes naturellement nos pistes :

  • l’homéoplasmine (Boiron)
  • l’aloe Vera 
  • les cataplasmes d’argile
  • le liniment (le plus naturel et bio possible)
  • mettre la peau du bébé au contact de la soie (bourrettes de soie)
  • Le lait maternel ! Et oui !

Et en super Bonus les conseils d’Amanda Velez (Naturopathe à Paris)

Il y a plusieurs causes possibles, des selles ou une urine trop acide, une flore intestinale déséquilibrée qui peut rendre la peau plus réactive.

Un terrain atopique qui s’exprime plus au niveau du siège, mais aussi tout simplement les produits de soin parfois.

Je ne suis pas très fan de ces crèmes, j’ai vu souvent que ça créait plus d’irritation que de soulagement malheureusement. Je suis étonnée de voir que dans certains cas, le simple fait de retirer la crème améliore les symptômes.

Quelques pistes naturelles pour calmer les rougeurs :

L’hydrolat de lavande fine, soit dans le bain, une cuillerée à soupe, soit directement tamponné avec un disque coton sur les zones douloureuses.

Un bon vieux liniment oléocalcaire sera mieux, ou alors la crème au calendula de Boiron que l’on trouve en pharmacie.

On peut aussi mettre un peu de bicarbonate de sodium dans l’eau du bain pour assouplir la peau et apaiser.

Même sur des petits bouchons, on peut envisager un rééquilibrage en interne, soit en donnant un peu plus de bons acides gras qui vont améliorer la qualité de la peau et abaisser l’inflammation, soit en jouant sur la charge en toxine avec de l’argile par voie interne ou un probiotique.

Voilà quelques pistes à explorer, en tout cas ce n’est pas une fatalité, il existe des solutions.

Parfois on tâtonne mais on y arrive :-)

Amanda Velez

 

Si vous aussi vous avez des astuces partagez les avec nous ici !

Bébé ApiNapi