SYLVIE, CONSEILLERE DANS LA DROME – 26

Voici le portrait de Sylvie, conseillère dans la Drôme (26)

1/ Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis dynamique, sociable, et j’apprends la patience auprès de mes enfants : trois chipounettes pleines de vie, Eva née en 2008, Margaux née en 2010 et Charline née en 2011.

2/ Quelles sont tes passions dans la vie ?

J’aime rire, danser, chanter aussi mais c’est les autres qui risquent de ne pas apprécier ! Je n’ai pas de passion en particulier mais je me ressource facilement avec tout ce qui est synonyme d’espace, de nature, de grand ciel …alors de la promenade à la rando c’est mon bol d’air, seule, en amoureux, en famille, avec les amis….

 3/ Un rêve… une utopie ?

L’adage dit de ne pas faire aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse… alors je rêve fort de rapport sociaux dénués de jugement, de manipulation, de jalousie, …ah ! si seulement on pouvait se sentir toujours libre, serein et dans la bienveillance… Ah  oui ! quitte à rêver, j’aimerai que mes filles rangent leur chambre !!

 4/ Pourquoi devenir Conseillère ApiNapi ?

Devenir Conseillère Apinapi, c’est un beau moyen de proposer un panel de beaux produits, aux matières nobles, d’innovations à un public plus large que celui de ma belle vallée des Baronnies.

5/ Tes 3 produits préférés chez ApiNapi ?

Je suis fan des couches TE1 comme la MiniMimi de Bamboolik, et j’ai eu un vrai coup de cœur pour le lange et le shorty en laine de Disana, véritable incontournable du trousseau de naissance de bébé !

6/ Comment as-tu connu les couches lavables ?

J’ai été convaincue par l’usage de la couche lavable par une grande amie qui m’a conseillée formidablement bien dès qu’Eva a commencé l’alimentation diversifiée. En effet, ma première fille s’est rapidement révélée allergique à la cellulose. Alors, lasse des couches «  tout coton » à jeter, j’ai passé le pas du lavable à ce moment-là,

C’était en effet ainsi une approche plus tardive mais plus douce et efficace des couches lavables, puisque mon enfant avait alors des selles plus moulées que lorsqu’elle était allaitée.

Et j’ai naturellement poursuivi avec mes deux autres nénettes…

7/ Pourquoi as-tu décidé d’utiliser les couches lavables pour tes enfants ?

J’ai donc eu mes filles avec 2 ans puis 18 mois d’écart, et même en travaillant, comme j’effectuais le lavage de mon stock hebdomadaire de 40 couches qu’une fois par semaine, et que la crèche de Buis les Baronnies a très bien accueilli le lange, cette aventure a été très simple à vivre .

D’autant que je suis une écolo modérée : entendez par là que je n’en fais pas un mode de vie extrême, si c’est simple ok, s’il faut tout chambouler pour être une « vraie baba-cool » alors non ! Donc si moi, la « feignasse » des gestes verts j’ai utilisé la couche lavable, c’est que tout le monde peut le faire !!!

8/ Dans quelles villes/lieux proposes-tu des rencontres avec les futurs et jeunes parents ?

Je peux être mobile autour de Buis les Baronnies, c’est-à-dire rencontrer les parents curieux de la couche lavable des environs de Vaison-la-Romaine, Nyons, Valréas, Carpentras, Bollène, Pierrelatte, Montelimar, Dieulefit….la Drôme provençale donc !

9/ Que proposes-tu exactement : ateliers (Quoi ? Comment ? Quel coût ?), location (Comment ? Quel coût ?), autres…

Je suis toujours présente sur les manifestations du bio (SFoire Eco-bio « Naturellement » en mai ) ou de la petite enfance à Nyons (vide-greniers bébé), si vous souhaitez me rencontrer, et voir, toucher, en VRAI les différentes sortes de couches lavables, poser toutes vos questions de bon usage et entretien de la couche lavable.

Je peux également me déplacer à domicile pour animer un atelier collectif, minimum 4 personnes ; compter 15 euros / personne.

Pour un atelier à domicile, individuel, compter 50 euros.

Au plaisir de vous rencontrer quelle que soit l’occasion !

Pour la contacter : 06.28.30.86.00 ou par mail : lingeetlange@gmail.com

 

 

 

Karine, conseillère ApiNapi dans les Landes – 40

Voici Karine, conseillère ApiNapi dans les Landes !

Karine propose des services d’information, d’accompagnement, de formation et de location autour des couches lavables et autres alternatives aux produits d’hygiène jetables.

Elle s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

 

Présidente de l'Association BootliirbiPeux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Karine, maman de 3 filles de 11 ans, 8 ans et demi et 3 ans, et je vis dans les Landes. Je suis monitrice de portage depuis 2 ans, et présidente de mon association « Bootliirbi, les bébés portés de Maliti ».

L’association propose également des ateliers portage physionomique,  avec possibilité de location et achat grâce aux partenariats avec certaines marques.

 

Quelles sont tes passions dans la vie 

J’ai toujours souhaité travailler dans la petite enfance. Ma maman était assistante maternelle et j’ai grandi entourée de bébés. Plus tard, la vie en a décidé autrement, je me suis retrouvée dans une voie totalement différente. La création de mon association est mon retour aux sources, ma bouffée d’oxygène, et surtout le début de mon changement de carrière.

 

J’aime aussi beaucoup la lecture et les activités manuelles et la couture, bien que le temps me manque.

Pourquoi devenir Conseillère ApiNapi 

J’ai plusieurs projets de développement de l’association, les couches lavables en font bien sur partie. Je ne pensais pas me lancer si vite, mais le fait est que le sujet est souvent abordé pendant les ateliers portage et plusieurs mamans m’ont demandé conseil.

 

N’ayant que mes connaissances personnelles de maman laveuse en poche, je cherchais désespérément un moyen de développer cette voie. C’est une amie monitrice de portage et conseillère ApiNapi qui m’a parlé de ApiNapi fin 2014, l’évidence était là, c’est exactement ce qu’il me fallait.


Pourquoi as tu décidé d’utiliser les couches lavables pour tes enfants 

Les ainées ont grandi en jetables. Sur la fin, une couche a explosé en fin de nuit sur les fesses de ma fille,  j’ai été choquée de découvrir l’intérieur, et bien sûr ça lui a valu un bel érythème.

 

Pour ma dernière, je me suis renseignée sur les lavables pendant ma grossesse, ça m’a semblé finalement pas si compliqué. Elle a souffert de gros érythèmes fessiers pendant ses 2 premiers mois de vie, le pédiatre ne réussissait pas à trouver une solution.  J’en  suis arrivée à valider une 1ere commande de lavables pour tester, et voilà !

 

Quels sont tes 3 produits préférés chez ApiNapi 

Les sacs imperméables, parce que c’est indispensable pour transporter les couches sales quand on est en balade, mais aussi chez nounou, ou pendant les vacances. Et puis quand bébé grandit et qu’on utilise plus les lavables, c’est utile à la piscine pour séparer le sec du mouillé, ou pour ranger les baskets sales… Et il en existe en plein de formats,  même pour les protections de maman !

La coupe menstruelle : une révolution dans ma vie de femme, une économie encore plus importante que les couches lavables, la révélation ! L’essayer c’est l’adopter.

La nouvelle marque bamboolik : une gamme complète et fiable, les motifs sont pétillants, ça donnerai presque envie de faire un petit dernier ;-)

 

Dans quelles villes/lieux proposes tu des rencontres avec les futurs et jeunes parents ?

Mont de Marsan et ses alentours

Pour découvrir Karine en vidéo et découvrir les produits réutilisables c’est par icihttps://www.youtube.com/watch?v=CcRzpcOJJyI

Pour contacter Karine :

Via le formulaire de contact du site « Les bébés portés de Maliti »

06 85 53 30 71


Lolita, conseillère ApiNapi à Nice – 06

Lolita a rejoint l’équipe des conseillères ApiNapi et vous propose des rencontres ApiNapi dans la région de Nice – Alpes-Martimes (06).

1/ Bonjour Lolila, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis maman de 2 enfants de 5 et 2 ans et enceinte du 3 éme pour tout début juin.

Je suis également assistante maternelle et j’aime avec passion mon métier.

 

2/ Quels sont tes centres d’intérêts et passions ?

Je suis une fana de puériculture et en particulier naturelle au possible.

J’adore la lecture, je lis un peu de tout.

La cuisine et particulièrement les pâtisseries.

 (Hum… nous allons nous entendre !)

 

3/ Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir Conseillère ApiNapi ?

Après plus de 5 ans d’utilisation de couches lavables et 2 enfants j’ai eu envie d’aider et d’assurer un suivi avec des futures et jeunes mamans dans leurs choix.

 

4/ Tes 3 produits préférés chez ApiNapi ?

Le maillot de bain Hamac, la Te1 Easy fit de Totbots et coup de cœur particulier pour le tapis à langer imperméable multifonction.

 

5/ Comment as-tu connu les couches lavables ?

Il y a 6 ans mon mari  m’en a parlé et m’a dirigée vers une amie qui en utilisait pour sa propre fille (à l’époque je me suis moquée de lui et aujourd’hui c’est lui qui se moque de moi devant mon stock de plus de 60 couches…)

Il faut dire que après avoir vu certains modèles j’ai craqué littéralement !

6/ Pourquoi as-tu décidé d’utiliser les couches lavables et lingettes lavables pour tes enfants ?

Dans un premier temps pour éviter qu’ils soient au contact de produits chimiques contenus dans les jetables, dans un deuxième temps parce que c’est aussi moins de déchets pour la planète et dans un troisième temps parce que c’est vraiment très beau un popotin en lavables.

 

7/ Quels sont tes produits ApiNapi préférés ?

Incontestablement les stick d’urgence de Néobulle il sont géniaux me servent chaque jour pour les petits maux de mes enfants mais également lors de mon travail d’assistante maternelle. Ils font partie de ma trousse d’urgence !

 

8/ Dans quelles villes/lieux proposes-tu des rencontres avec les futurs et jeunes parents ?

Carros et arrière-pays Niçois, Nice, Canne, Mandelieu et j’étudie toute proposition !

contacts : conseillers@apinapi.fr

Animatrice ateliers couches lavables et produits naturels pour les bébés et les futurs et jeunes parents

 

Semaine internationale des couches lavables 2014 chez ApiNapi

« Save and Go Real »  

(Protégeons et agissons)

Semaine internationale des couches lavables 2014

chez ApiNapi

 

du 28 avril au 4 mai 2014

La semaine internationale des couches lavables est née au Royaume-Uni en 1997 sous le nom « The Real Nappy Week » dans le but de faire connaître les couches lavables et leurs nombreux avantages. Chaque année à cette occasion, partout en France (et à l’étranger) des offres, des ateliers, des concours et beaucoup d’actions sont proposés aux adeptes et aux curieux, la plus part répertoriés par l’APCL sur une carte google map.

Affiche de la semaine internationale des couches lavables 2014

Du 28 avril au 4 mais 2014 Semaine Internationale des couches lavables

Avec les années cette Semaine Internationale s’est un peu transformée en bataille de promotions mais beaucoup de gens ignorent encore tout des couches lavables !

Nous avons donc décidé cette année de revenir aux fondamentaux en se donnant comme but de faire découvrir les couches lavables au plus grand nombre ; d’éduquer et d’informer les non-utilisateurs sur les choix qu’ils ont et peut-être permettre à quelques uns de s’équiper.

Et pour cela nous avons besoin de vous !!!

Montrez à votre entourage que les couches lavables modernes sont faciles à utiliser et amusantes, expliquez-en les avantages, partagez votre expérience, vos photos, vos vidéos, montrez vos couches !

 

Plusieurs façons de vous impliquer,

et bien entendu,

des cadeaux à ne pas manquer :

 

1) Atelier couches lavables à Paris, les 29, 30 avril et 2 ,3 mai à 11h

à la boutique ApiNapi (59 avenue du Dr Arnold Netter 75012 Paris).

 

2) La location à prix mini : 35 euros au lieu de 55 euros pour 1 mois !

La location permet de tester pendant 1 mois différentes marques et différents types de couches lavables sans pression et sans investissement.

Offre valable pour toute demande de location enregistrée entre le 28 Avril et le 4 mai.

 

Vous pouvez également acheter un chèque cadeau location pendant cette semaine et l’offrir à des jeunes parents de votre entourage. Une bonne façon de les inciter à essayer !

 

 

3) Concours photo :

La couche de Pâques ! Gagnez un lot de 5 couches Easyfit Binky !

Prenez une photos sur le thème « La couche (lavable) de Pâques », envoyez-la nous par mail (avec le titre « Concours photo SICL » avec vos coordonnées ET postez la sur notre page Facebook. Partagez-la avec vos amis si vous voulez !

Le jury ApiNapi désignera la photo gagnante le Mardi 6 Mai 2014.

 

4) Organisez un atelier couches lavables !

Chez vous, chez des amis, dans un café ou une association, aidez-nous à promouvoir les couches lavables en organisant une rencontre ApiNapi avec l’une de nos conseillères.

Pour toute rencontre ayant eu lieu entre le 21 avril et le 31 mai 2014 recevez un Kit Eco Net Les Tendances D’Emma d’une valeur de 30 euros !

>>> pensez à inscrire votre action sur la carte Bulle de coton, à diffuser l’information autour de vous, à imprimer l’affiche de la SICL .

 

Si il n’y a pas de conseillère près de chez vous et que vous souhaitez animer vous même une rencontre, contactez-nous !

 

 

5) DES OFFRES (mais oui !)

 

5% de remise sur votre équipement (10 couches minimum) en boutique.

5% de remise sur tout le site avec le code SICL14 à partir de 50 euros d’achats

1 pochette imperméable Hamac offerte pour tout achat d’une couche ou d’un maillot Hamac sur le site ou en boutique.

 

6) Vous avez un blog et souhaitez faire un billet sur les couches lavables, nous vous fournissons toutes les informations nécessaires (guide, vidéo…) et une couche lavable Easyfit Binky à faire gagner à vos lecteurs + un soin Néobulle au choix pour vous  (contactez-nous pour plus de détails)!

 

 

> Si vous avez prévu une action, n’oubliez pas de vous inscrire sur cette carte et de nous faire passer les infos pour que nous puissions relayer l’information.

Sur demande nous pouvons vous fournir des petits guides à distribuer, vous pouvez également télécharger le guide de démarrage des couches lavables , et sommes bien entendu, à votre disposition pour toute information !

 

Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à nous contacter et suivez-nous sur Facebook ou Google+ pour restés informés !

 

Logo semaine internationale de la couche lavable 2014

La semaine Intl. des couches lavables a lieu cette année à Paris et en France du 28 avril au 4 mai 2014.

 

Hélène, conseillère ApiNapi dans le Calvados (14)

Hélène vient de rejoindre l’équipe des conseillères ApiNapi et anime des ateliers couches lavables, lingettes lavables et produits naturels pour bébés et mamans à Caen, dans les alentours et dans le Calvados en général !

Hélène conseillère ApiNapi dans le Calvados

Hélène conseillère ApiNapi à Caen

Tu es une nouvelle conseillère ApiNapi, peux-tu te présenter ?

Normande d’origine, j’ai vécu quelques années près de Paris, où j’ai mis au monde ma petite Augustine qui a aujourd’hui 2 ans. Epuisés par la vie parisienne où j’ai appris mon métier d’éducatrice de jeunes enfants, nous avons décidé  mon mari, ma fille et moi de venir vivre à Caen, notre port d’attache. Depuis juillet, nous y vivons à notre rythme, près de nos origines et de la mer. J’y ai exercé mon métier d’éducatrice quelques mois, puis me suis laissée bercer par mon envie de voir grandir ma fille. Je suis donc depuis janvier à la maison, avec elle.

 

Comment as-tu connu Apinapi ?

Il y a trois ans environ, en allant à mes cours de préparation à l’accouchement, il y avait sur mon chemin ce petit magasin Apinapi, avec à l’intérieur des personnes fort sympathiques, qui m’ont aidées dans ma recherche de couches lavables et de produits en tout genre pour mon futur bébé.

 

Ton expérience des couches lavables : pour vous c’était une évidence ou vous y avez réfléchi à deux fois ?

Je connaissais les couches lavables de par mon métier. Des parents les utilisaient à la crèche dans laquelle je travaillais. Je les ai donc manipulées puisque je changeais moi-même les enfants ! Lorsque ma sœur attendait son deuxième enfant, Marceau, je me suis un peu penchée sur la question, lui ai acheté quelques couches, mais elle n’a pas suivi.

Deux ans plus tard, lorsque je suis moi-même « tombée » enceinte, je me suis motivée, puis mon mari par la suite qui n’y voyait pas d’inconvénient. Ma sœur attendait son troisième enfant, Jeanne et ma meilleure amie son premier, Barnabé. J’ai motivé mes troupes, et nous nous y sommes toutes les trois mises ! On a chacune acheté notre trousseau de couches lavables. On a depuis fait quelques adeptes autour de nous.

Lorsque ma fille est née, elle avait un mois d’avance et les soins étaient plutôt lourds, l’allaitement compliqué. Me rajouter la mission couche lavable en plus ne me motivait plus. Lorsqu’Augustine a eu un mois, mon mari m’a remotivée, et en fait on a adhéré très vite. J’ai essayé plein de modèles, revendu certains…une vraie aventure, parfois un peu galère !

Pourquoi avoir choisi l’activité de conseillère ApiNapi ?

C’est justement parce que j’ai un peu « ramé » dans ma recherche de couches les plus adaptées que j’ai trouvé cette idée de conseillère vraiment bien. Il m’arrive d’écrire de longs mails à des « amies d’amies » qui s’interrogent sur ce sujet. C’est donc le plus naturellement du monde que j’ai postulé !

 

contactparentsimpertinents@gmail.com

 

Les 5 raisons de ne pas céder aux couches jetables !

Nous sommes tombées sur cet article du site du magazine Famili intitulé « 5 bonnes raisons de ne pas céder aux couches lavables ».

Chez ApiNapi notre politique à toujours été d’œuvrer pour la couche lavables et les produits lavables ou réutilisables en général… et pas de casser du sucre sur le dos des produits jetables et des couches jetables en particulier. Il nous tient à cœur de ne pas être extrémistes et nous répétons souvent que les couches lavables ce n’est pas une religion, qu’il n’est pas obligatoire d’être 100% lavables ou 100% jetables, qu’il est possible de mixer les deux systèmes en fonction des situations…

Mais face à cet article mauvais, pathétique, mal informé, bourré de clichés et pas constructif (en prime de jolies bannières publicitaires pour les couches jetables tout autour), nous avons décidé de réagir !

A la désinformation, mieux vaux répondre par l’information juste, claire, sourcée… Alors, aujourd’hui nous parlerons couches jetables, une fois n’est pas coutume…voici :

 

Les 5 bonnes raisons de ne pas céder aux couches jetables !

1 – Dangereuses pour la santé des bébés

Elles sont pleines de produits chimiques (environ 50) qui sont 24h sur 24h en contact avec la peau et les parties génitales des bébés. Une certaine marque se vante même d’avoir une couche contenant dorénavant 0% de cellulose ! Mais si ce n’est pas du coton ou de la cellulose dans la couche… alors qu’est ce que c’est ? Bien entendu la composition n’est jamais indiquée sur les paquets (étrange quand on sait que presque tous les produits sont soumis à cette obligation aujourd’hui)… parmi ces 50 produits chimiques on trouve en quantité importante :

  • du polyacrylate de sodium, billes de gel super absorbant interdit dans la composition des tampons hygiéniques depuis 1985 (source ekopédia). Il est responsable d’allergies, du syndrome du choc toxique, assèche les muqueuses…
  • du benzol présent aussi dans le gel absorbant, cancérigène
  • Du furane et de la dioxine (deux substances extrêmement toxiques pour l’homme)
  • Du tributyl étain (TBT), toxiques et responsables de perturbations hormonales.
  • Absorbants d’odeurs
  • Parfums

Un petit exemple d’une maman qui nous racontait récemment à la boutique qu’avec des couches jetables son fils avait les testicules blancs et durs et qu’avec les couches lavables ils étaient mous et roses… le super absorbant de la couche jetable absorbait même l’humidité naturelle des testicules ! Elle et son mari ne veulent plus entendre parler de couches jetables.

> On est en droit de se poser des questions sur les effets des couches jetables à court terme (allergies, irritations, mycoses…) et à long terme (stérilité ?, maladies ?…) sur la santé de nos enfants.

2 -Ultra polluantes de la fabrication à la destruction !

  • La fabrication : les couches jetables ne poussent pas naturellement sur les arbres, elles sont le fruit d’un processus de fabrication très pullulant. En effet elles sont souvent blanchies au chlore et tous les produits qui la composent sont transformés, fabriqués, transportés,… = grande pollution de l’air et de l’eau, utilisation de matières premières (pour un couche utilisée parfois 3 minutes seulement).
  • La destruction… pas si simple : chaque couche jetable, après « une » utilisation est jetée et doit être détruite. Incinération = pollution de l’air, utilisation d’eau… / enfouissement = pollution des sols. Il n’est même pas certain que le polyacrylate se décompose, il continu sans relâche à absorber l’humidité autour de lui…et empêche le processus de dégradation !
  • Les selles sont presque toujours jetées avec la couche alors que selon les instructions des fabricants de couches jetables il faudrait systématiquement jeter les selles dans les toilettes avant de jeter la couche à la poubelle. En effet Les selles favorisent la prolifération des virus et bactéries et contaminent les nappes phréatiques (toutes les selles, même celles des nourrissons contiennent des microbes). Il faut donc jeter les selles aux toilettes afin que la station de dépuration de la commune puisse faire son travail d’assainissement et traiter ces déchets de manière adaptée.

> Quand on sait qu’en France 1 enfant en couche jetables pendant  2.5 ans = 1 tonne de couches jetées. C’est un beau cadeau aux générations des 500 prochaines années !

3 – De mauvaises odeurs dans votre maison !

  • Même propres et neuves, les couches jetables laissent émaner les produits chimiques qu’elles contiennent. Plusieurs parents nous ont confirmé être dérangés par l’odeur des couches (neuves) parfois même allant jusqu’à la réaction allergiques (gène respiratoire, démangeaisons…). Il est conseillé de ne pas stocker les couches jetables dans une chambre.
  • Lorsqu’elles sont sales, la plupart des gens jettent les selles avec la couche à la poubelle, résultat la maison sent le caca ! A moins d’investir dans cette superbe énorme poubelle toute en plastique, avec des sacs en plastiques que vous changez et jetez tous les jours (encore plus écologique et économique n’est-ce pas ?) !

> Bref votre maison sent mauvais et vous passez votre temps à sortir les poubelles…

4 – Votre budget explose :

  • Attention à la mise en place de la redevance incitative ! Un bébé est changé entre 5 et 10 fois par 24h selon son âge. Ce qui fait au bout du compte entre 5000 et 6000 couches par enfants, soit 1 tonne de déchets ! Vous serez donc énormément taxés pour le volume de vos ordures ménagères. Allons-nous laisser la même couche toute la journée sur les fesses du bébé pour faire des économies ?
  • Entre 5000 et 6000 couches utilisées par enfant = environ 1600 euros de la naissance à la propreté. Sans compter l’achat de la fameuse poubelle à couches qui tourne le sac à chaque couche, l’achat des sacs,  l’achat des crèmes pour le change (car il y a souvent des irritations)…. Si on utilise en plus des cotons et des lingettes jetables alors le budget explose complètement (on arrive facilement à 2000 euros).

> Que pourrait-on faire d’autre avec 2000 euros ?

5- En couches jetables les enfants sont propres de plus en plus tard

  • Une couche jetable est super absorbante et les produits utilisés enlèvent tellement la sensation d’humidité que l’enfant perd petit à petite la sensation de faire pipi…et devient propre de plus en plus tard (ce qui nous fait consommer encore plus de couches !).
  • En 1961, alors que les parents n’utilisaient que des langes lavables, 90% des enfants étaient propres à deux ans et demi. En 1997, une étude réalisée montre que ce chiffre est tombé à 22%.

 

>>> A la lumière de toutes ces informations avez-vous vraiment envie de céder aux couches jetables

On le sait peu ou on les connait mal, mais il existe des alternatives faciles et économiques comme les couches et lingettes lavables.

2 vidéos pour tout comprendre très vite :

Les temps changent, le change aussi, histoire de la couche revisitée en 1 minute !

Tout savoir sur les couches lavables en 2 minutes, couches lavables, mode d’emploi 

couches lavables apinapi

des couches lavables pour tous les enfants et tous les ages

Le test c’est la clé du succès !

Le test, c’est la clé du succès !

Si vous ne connaissez pas encore les couches lavables et avez envie d’en utiliser :

« Commencez par un lot-test«  !

En location (18 couches avec différents systèmes, matières…) ou à l’achat (4 ou 5 couches différentes et de marques différentes en panachant avec des couches jetables).

Après 1 mois de test vous pourrez compléter votre lot avec uniquement les couches que vous avez préférées (ou quasi similaires)…

Vous aurez donc fait un investissement modéré et rentable  car vous ne rangerez pas votre lot de couches lavables au fond du placard, vous l’utiliserez ! … et vous serez contents au quotidien en utilisant vos couches préférées.

Par contre attention…. on devient vite « couchomaniaque » !!!!

ApiNapi