Propreté et continence : astuces et conseils pour un apprentissage serein

Le mois de juillet touche à sa fin, et pour beaucoup le mois d’août marquera le début des départs en vacances. L’occasion pour certains parents de se pencher sur un sujet qui les préoccupe parfois beaucoup : la propreté ! Hé oui : les bambins de 2011 entreront pour la plupart à l’école en septembre et les couches n’y sont, vous le savez, pas acceptées ! Pour accompagner nos petits en toute sérénité, suivez le guide.

Vos couches lavables, vous les avez testées, choisies, aimées, lavées durant 18 mois, 2 ans, 2 ans et demi, parfois 3 ans… Mais il est désormais temps pour vous comme pour votre enfant de penser à les laisser définitivement au placard !

Pour faciliter la vie de tous et aider nos bambins à accéder à la propreté, il existe une transition entre la couche et la culotte : la culotte d’apprentissage. Plus fine, elle permet d’absorber les petits accidents ; plus échancrée, elle s’enfile comme une culotte et les enfants peuvent la retirer plus facilement tout seuls à l’âge où ils réclament toujours plus d’autonomie et demandent à faire les choses « tout seul » !

Chez Apinapi, nous proposons un choix varié de culottes d’apprentissage pour satisfaire tous les besoins. Petit tour d’horizon :

La Poule up de Doujan fait partie de nos meilleures ventes, et ce n’est pas un hasard ! Très pratique à enfiler et à enlever, elle possède un insert en coton bio bien absorbant qu’il est facile de changer en cas de besoin. On peut même en rajouter un second ! Sur les côtés, des pressions permettent de changer la culotte de façon plus classique en cas de gros accident.

En plus, c’est une couche 100% française car fabriquée en Bretagne !

Existe en 3 tailles : T1 = 9-13 kilos, T2 = 13-16 kilos et T3 = 16-20 kilos.

La culotte Potty Pant de Bummis fait partie des dernières arrivées chez Apinapi mais nous l’avons déjà adoptée !

Très fine pour éviter l’effet gros popotin sous les vêtements, elle est aussi absorbante pour éviter les débordements et ajustable grâce à ses différentes tailles et à ses côtés élastiqués. Ainsi, plus besoin de racheter une taille plus grande ! Une seule taille vous permettra d’accompagner votre enfant de la couche au pot. Fabriquée au Canada, elle nous vient de la marque Bummis, véritable référence dans le domaine de la couche lavable. Une valeur sûre !

Existe en 4 tailles : S : 8- 11 kg, M : 11 – 14 kg, L : 14 – 16 kg, XL : 16+ kg.

La couche d'apprentissage Step in de Piwapee

La step-in est une culotte-couche idéale pour les débutants grâce à son absorbant en bambou efficace. Des pattes sur les côtés et différents niveaux de pressions en font une culotte d’apprentissage très ajustable !

Comme ses consœurs d’autres marques, elle peut également être enfilée et ôtée facilement par l’enfant.

Deux tailles sont disponibles : 11-16 kilos et 17-25 kilos.

Culotte d'apprentissage l'apprenti pipi de Piwapee

Toujours chez Piwapee, l’Apprenti pipi s’adresse aux enfants qui maîtrisent déjà l’usage des toilettes ou du pot mais sont parfois trop occupés pour penser à se retenir ! Très simple à enfiler, elle est plus épaisse qu’une culotte et possède des goussets pour une barrière anti-fuite supplémentaire au niveau des cuisses.

En coton bio, l’apprenti pipi existe en différents motifs rigolos qui amuseront les petits pour rendre le processus d’apprentissage plus ludique !

Petit plus : elle passe relativement inaperçue pour les non-initiés et pourra facilement accompagner votre enfant dans ses premiers jours/semaines de maternelle…

Existe en 2 tailles : 12 / 24 Mois (11/14 kilos) et  24 / 36 Mois (14/17 kilos)

Pot biodégradable Beco Potty

Et bien sûr, que serait l’apprentissage de la propreté sans le traditionnel pot ? Traditionnel, pas forcément d’ailleurs ; habituellement fabriqué en plastique issu du pétrole, il existe cependant des alternatives plus écologiques et plus saines. Chez Apinapi, nous avons opté pour le pot Beco Potty ; fabriqué à partir de déchets végétaux, majoritairement des cosses de riz, et de résines naturelles, il est 100% biodégradable et pourra être enterré dans le jardin pour fertiliser les plantes une fois son usage terminé. Bien pensé !

Pour aider au mieux votre enfant à devenir propre

Et pour finir quelques conseils pour accompagner au mieux votre enfant dans son apprentissage de la propreté :

- La continence est un sujet très intime, un apprentissage qui ne peut se faire que si l’enfant est prêt. Si certains seront motivés très tôt par l’usage du pot ou du réducteur de toilettes, la majorité des enfants attendra 2 ans pour s’y mettre. Pour d’autres, cela pourra prendre quelques mois de plus. Dans tous cas inutile de forcer, cela ne ferait que bloquer votre enfant qui pourrait même décider de se cacher pour faire pipi ou caca. Rassurez-vous : tous les enfants finissent par devenir propres ! Certains pédiatres recommandent même de ne pas commencer trop tôt ; pas assez matures, certains petits pourraient avoir tendance à se retenir pour ne pas avoir à interrompre leurs jeux et s’exposent ainsi à des risques d’infection urinaire.

- Prendre son temps, c’est aussi faire preuve de bienveillance : les petits accidents arrivent, que ce soit au début ou un peu plus tard. Inutile donc de gronder un petit qui fait pipi par terre ou rate le pot. Là encore, cela ne ferait que le bloquer. On évite également de lui faire honte à ce sujet, surtout en public, ou de lui dire qu’il n’aura pas le droit d’aller à l’école s’il n’est pas propre (c’est d’ailleurs faux : la seule chose qui ne soit pas autorisée, ce sont les couches). Patience donc !

- Généralement, la continence de jour arrive en premier ; vient ensuite le moment de la sieste puis celui de la nuit.

- On dit souvent que les filles sont propres avant les garçons ; physiologiquement, il n’existe aucune explication à cela. Les raisons seraient donc plutôt de l’ordre de l’éducation.

- N’hésitez pas non plus à vous appuyer sur des livres ; ludiques et drôles, ils aident à dédramatiser la situation et invitent gaiement les bambins à se débarrasser définitivement de leurs couches. Petite sélection : Gros pipi d’Emile Jadoul (l’Ecole des Loisirs), Qu’y a t-il dans ta couche ? de Guido Van Genechten, J’y vais ! de Matthieu Maudet.

 

J'y vais ! Un livre drôle et coloré pour apprendre la propreté

La nouvelle Easyfit Binky vue par une maman !

Rappelez-vous : lors de la dernière Semaine Internationale des Couches Lavables, nous organisions sur notre page Facebook un concours photo sur le thème de la couche de Pâques. C’est Laura, maman de la petite Camille âgée de 8 mois, qui avait alors remporté le gros lot à savoir un pack de 5 couches lavables Easyfit de TotsBots. Une couche récemment repensée par son fabricant pour apporter encore plus d’absorption tout en séchant très rapidement. Pour rappel, voici la jolie photo qui avait permis à Laura de gagner le concours :

Depuis, Laura et Camille ont eu l’occasion de tester leurs nouvelles couches et en sont ravies ! Pour Laura, « ce sont les couches lavables les plus faciles du marché. Il s’agit de TE1 intégrales (l’insert est cousu à la couche directement).Nous sommes habitués aux intégrales car nous utilisons des Bumgenius TE1 Bio aux 2 inserts déjà cousus dessus. L’utilisatrice est donc Camille, 8 mois. »

Côté look, elle a été séduite par les motifs « colorés et originaux ». A l’intérieur, l’insert en minky a su la convaincre car il est « ultra absorbant et sèche très vite… En moins de 12 heures en intérieur et en 3/4 d’heures en plein soleil (bien plus rapide qu’avec les Bumgenius…). Chose très intéressante, un insert pressionnable supplémentaire est fourni par couche… Parfait pour la nuit, surtout avec un bébé qui dort 12 heures de suite ».

Côté utilisation, Laura est très satisfaite également : « Pour plier et rabattre l’insert, rien de plus simple, on plie en accordéon et on glisse tout ça dans la poche arrière en veillant à bien fermer l’ouverture avec le rabat (tout doux soit dit en passant). Une feuille de protection entre la couche et le popotin, et hop, le tour est joué ! »

Et l’efficacité dans tout ça ? Rien à redire ! « Coté fuite, rien à signaler », nous dit Laura. « Bien sûr il faut prendre en compte les premières utilisations où la couche est en rodage. Les élastiques autour des cuisses évitent bien des soucis. Et ma puce a beau avoir de beaux cuissous… aucune marque à cause des élastiques.La couche se ferme par velcros superposables et ça tient bien.Les boutons pressions sur le dessus permettent de régler la taille en fonction du poids de bébé, donc on peut utiliser ces couches dès les premiers jours de bébé. » (Note d’Apinapi : la Easyfit Binky est une couche évolutive elle s’utilise donc plutôt à partir de 5 kilos ; sa petite soeur, la Teenyfit, est adaptée aux bébés dès 2,5 kilos et jusqu’à 5 kilos).

Le mot de la fin ? « Camille a adopté la Tots attitude. Nous sommes ravis de ces couches ! »

Encore un bébé heureux en lavables ! Merci à Laura d’avoir partagé cette expérience avec nous !