SYLVIE, CONSEILLERE DANS LA DROME – 26

Voici le portrait de Sylvie, conseillère dans la Drôme (26)

1/ Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis dynamique, sociable, et j’apprends la patience auprès de mes enfants : trois chipounettes pleines de vie, Eva née en 2008, Margaux née en 2010 et Charline née en 2011.

2/ Quelles sont tes passions dans la vie ?

J’aime rire, danser, chanter aussi mais c’est les autres qui risquent de ne pas apprécier ! Je n’ai pas de passion en particulier mais je me ressource facilement avec tout ce qui est synonyme d’espace, de nature, de grand ciel …alors de la promenade à la rando c’est mon bol d’air, seule, en amoureux, en famille, avec les amis….

 3/ Un rêve… une utopie ?

L’adage dit de ne pas faire aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse… alors je rêve fort de rapport sociaux dénués de jugement, de manipulation, de jalousie, …ah ! si seulement on pouvait se sentir toujours libre, serein et dans la bienveillance… Ah  oui ! quitte à rêver, j’aimerai que mes filles rangent leur chambre !!

 4/ Pourquoi devenir Conseillère ApiNapi ?

Devenir Conseillère Apinapi, c’est un beau moyen de proposer un panel de beaux produits, aux matières nobles, d’innovations à un public plus large que celui de ma belle vallée des Baronnies.

5/ Tes 3 produits préférés chez ApiNapi ?

Je suis fan des couches TE1 comme la MiniMimi de Bamboolik, et j’ai eu un vrai coup de cœur pour le lange et le shorty en laine de Disana, véritable incontournable du trousseau de naissance de bébé !

6/ Comment as-tu connu les couches lavables ?

J’ai été convaincue par l’usage de la couche lavable par une grande amie qui m’a conseillée formidablement bien dès qu’Eva a commencé l’alimentation diversifiée. En effet, ma première fille s’est rapidement révélée allergique à la cellulose. Alors, lasse des couches «  tout coton » à jeter, j’ai passé le pas du lavable à ce moment-là,

C’était en effet ainsi une approche plus tardive mais plus douce et efficace des couches lavables, puisque mon enfant avait alors des selles plus moulées que lorsqu’elle était allaitée.

Et j’ai naturellement poursuivi avec mes deux autres nénettes…

7/ Pourquoi as-tu décidé d’utiliser les couches lavables pour tes enfants ?

J’ai donc eu mes filles avec 2 ans puis 18 mois d’écart, et même en travaillant, comme j’effectuais le lavage de mon stock hebdomadaire de 40 couches qu’une fois par semaine, et que la crèche de Buis les Baronnies a très bien accueilli le lange, cette aventure a été très simple à vivre .

D’autant que je suis une écolo modérée : entendez par là que je n’en fais pas un mode de vie extrême, si c’est simple ok, s’il faut tout chambouler pour être une « vraie baba-cool » alors non ! Donc si moi, la « feignasse » des gestes verts j’ai utilisé la couche lavable, c’est que tout le monde peut le faire !!!

8/ Dans quelles villes/lieux proposes-tu des rencontres avec les futurs et jeunes parents ?

Je peux être mobile autour de Buis les Baronnies, c’est-à-dire rencontrer les parents curieux de la couche lavable des environs de Vaison-la-Romaine, Nyons, Valréas, Carpentras, Bollène, Pierrelatte, Montelimar, Dieulefit….la Drôme provençale donc !

9/ Que proposes-tu exactement : ateliers (Quoi ? Comment ? Quel coût ?), location (Comment ? Quel coût ?), autres…

Je suis toujours présente sur les manifestations du bio (SFoire Eco-bio « Naturellement » en mai ) ou de la petite enfance à Nyons (vide-greniers bébé), si vous souhaitez me rencontrer, et voir, toucher, en VRAI les différentes sortes de couches lavables, poser toutes vos questions de bon usage et entretien de la couche lavable.

Je peux également me déplacer à domicile pour animer un atelier collectif, minimum 4 personnes ; compter 15 euros / personne.

Pour un atelier à domicile, individuel, compter 50 euros.

Au plaisir de vous rencontrer quelle que soit l’occasion !

Pour la contacter : 06.28.30.86.00 ou par mail : lingeetlange@gmail.com

 

 

 

Érythèmes fessiers en couches lavables

Érythèmes fessiers…. et couches lavables ?

 

Les érythèmes fessiers, à différents degrés, existent chez les bébés depuis toujours je pense. Que l’érythème survienne en couches jetables ou en couches lavables, l’important est de trouver la cause pour véritablement régler le problème.

Nous partageons donc avec vous notre expérience (et celle des nombreuses familles passées par ApiNapi) pour vous aider à y voir plus clair et à vous débarrasser du problème si il survient.

Les érythèmes fessiers peuvent avoir plusieurs causes :

l’humidité : c’est assez rare mais certaines peaux réagissent à humilité prolongée. Dans ce cas ajoutez un voile effet au sec (voile polaire le plus souvent), une couche avec un revêtement intérieur en polaire ou tissage polyester effet au sec (ou stay dry),  et n’utilisez pas de papier de protection pendant quelques jours.

le synthétique : certains enfants supportent mal les fibres synthétiques (microfibre, polaire…) sur leur peau, dans ce cas il est préférable d’utiliser en priorité des couches coton bio ou en bambou, Si la peau de l’enfant ne réagissait pas les premières semaines, le problème vient d’ailleurs: couche encrassée, allergie à la lessive ou urines/selles très acides lors d’une poussée dentaire ou à la suite d’un traitement. 

le voile de protection jetable, en cellulose non tissée ou en viscose. Ces voiles sont souvent lavables et réutilisables quand il n’y a pas eu de selles mais dans certains cas c’est le voile lavé qui provoque une réaction (résidus de lessive, de calcaire ou fibre moins douce…) parfois il faut changer la marque de papier (essayez un voile très doux comme le Bio-soft de Bummis) ou ne plus en utiliser du tout. Si vous avez repéré à quel moment votre enfant fais son caca dans la journée vous pouvez ne mettre un voile qu’à ce moment là… si c’est aléatoire c’est plus compliqué !

les couches sont encrassées. Un grand classique ! des résidus de lessive, de calcaire et/ou d’urine sont incrustés dans les fibres de la couche. Les signes qui ne trompent pas sont : rougeurs, odeurs fortes, fuites. Cela se produit tout particulièrement avec les fibres synthétiques comme la polaire ou la microfibre. Vous pouvez faire le test de la goutte d’eau (verser une goutte d’eau sur la couche propre et vérifier qu’elle est absorbée tout de suite). Si votre couche est encrassée il faut faire un bon décrassage !

Allergie à la lessive. Certains enfants peuvent être allergiques à certaines lessives et en particulier celles qui sont très parfumées. Essayez de changer de lessive en privilégiant une lessive en poudre et en dosant faiblement (diviser la dose prescrite par 2 au moins). L’idéal est de nettoyer votre machine avant de changer de lessive en faisant 1 cycle à vide à 90° avec 1/2 bouteille de vinaigre blanc. 

Allergie aux produits qui vous lui mettez sur les fesses : lingettes jetables, liniment, crèmes… Essayez de supprimer tout produit pendant au moins une journée et voyez ce que ça donne.

Irritations au niveau des biais ou élastiques. réaction à la matière, résidus accumulés, humidité… vous pouvez frotter avec les biais et élastiques avec de la lanoline. Pensez aussi à alterner les modèles de couches pour que la même zone ne soit pas toujours sollicitée.

Les urines ou les selles sont très acides. A certaines périodes les bébés peuvent avoir des selles ou des urines très acides. Cette acidité attaque la peau du bébé. Cela arrive souvent après traitement antibiotique, un vaccin, une poussée dentaire, une intolérance au lait de vache,… Dans ce cas utilisez un voile effet au sec pour isoler les fesses de l’urine, changer souvent pour éviter contact prolonger avec les selles… et surtout essayer de réguler l’acidité par un traitement avec un naturopathe ou un homéopathe…) c’est très efficace et durable !

Pour traiter les érythèmes naturellement nos pistes :

  • l’homéoplasmine (Boiron)
  • l’aloe Vera 
  • les cataplasmes d’argile
  • le liniment (le plus naturel et bio possible)
  • mettre la peau du bébé au contact de la soie (bourrettes de soie)
  • Le lait maternel ! Et oui !

Et en super Bonus les conseils d’Amanda Velez (Naturopathe à Paris)

Il y a plusieurs causes possibles, des selles ou une urine trop acide, une flore intestinale déséquilibrée qui peut rendre la peau plus réactive.

Un terrain atopique qui s’exprime plus au niveau du siège, mais aussi tout simplement les produits de soin parfois.

Je ne suis pas très fan de ces crèmes, j’ai vu souvent que ça créait plus d’irritation que de soulagement malheureusement. Je suis étonnée de voir que dans certains cas, le simple fait de retirer la crème améliore les symptômes.

Quelques pistes naturelles pour calmer les rougeurs :

L’hydrolat de lavande fine, soit dans le bain, une cuillerée à soupe, soit directement tamponné avec un disque coton sur les zones douloureuses.

Un bon vieux liniment oléocalcaire sera mieux, ou alors la crème au calendula de Boiron que l’on trouve en pharmacie.

On peut aussi mettre un peu de bicarbonate de sodium dans l’eau du bain pour assouplir la peau et apaiser.

Même sur des petits bouchons, on peut envisager un rééquilibrage en interne, soit en donnant un peu plus de bons acides gras qui vont améliorer la qualité de la peau et abaisser l’inflammation, soit en jouant sur la charge en toxine avec de l’argile par voie interne ou un probiotique.

Voilà quelques pistes à explorer, en tout cas ce n’est pas une fatalité, il existe des solutions.

Parfois on tâtonne mais on y arrive :-)

Amanda Velez

 

Si vous aussi vous avez des astuces partagez les avec nous ici !

Bébé ApiNapi

 

Les couches lavables Bummis ont pris leurs quartiers dans les Biocoop de Rennes !

Des couches lavables dans des magasins bio, une évidence ?

Pas forcément !

Jusqu’à aujourd’hui, il n’était encore pas si simple de s’équiper en couches lavables simplement en allant faire ses courses à la boutique bio du coin. Mais c’était sans compter la motivation des magasins Biocoop de Rennes qui proposent désormais un coin couches lavables bien achalandé avec de quoi s’équiper sans galérer !

Vous y trouverez des packs pour les nouveaux-nés, des tout-en-deux Duobrite, des classiques Dimple Diaper, des kits complets (trousses de couches), des voiles de protection, des sacs imperméables pour le transports ou encore des coussinets d’allaitement lavables.

On en parle même dans La Feuille, le journal de Scarabée Biocoop. Un produit attendu, donc, car il est rare de trouver un tel rayon de couches lavables dans une boutique même bio !

Les couches lavables disponibles dans les Biocoop de Rennes.

Les couches lavables Bummis désormais disponibles dans les Biocoop de Rennes

 

Et que serait le choix sans le conseil qui va avec ?

Les équipes des magasins Biocoop Scarabée de Rennes sont également formées par Apinapi pour répondre au mieux à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur l’utilisation des couches lavables.

 

Le magasin Biocoop de Cesson possède un grand rayon bébé bio !

Boutique Biocoop de Rennes

Des couches lavables en magasin bio, c'est possible !

Les couches lavables à Rennes c’est dans les 4 Biocoop des environs !

 

 

Pour les retrouver, rendez-vous dans les boutiques suivantes :

Biocoop Scarabée Cesson

8, avenue des Peupliers

35510 Cesson-Sévigné

Biocoop Scarabée Cleunay

132, rue Eugène Pottier

35000 Rennes

Biocoop Scarabée

8, rue de la Cerisaie

35760 St Grégoire

Biocoop Scarabée Vasselot

10, rue Vasselot

35000 Rennes

A noter également que nous recherchons des conseillères dans la région de Rennes ; si vous souhaitez rejoindre notre équipe, un petit tour par ici vous expliquera la marche à suivre !

Clarisse, conseillère ApiNapi à Amilly – 45

Clarisse est conseillère ApiNapi dans la région d’Amilly (Loiret – 45)

Bonjour, je suis Clarisse, 34 ans, maman de 4 enfants âgés de 3, 5, 9 et 12 ans.

Maman porteuse et utilisatrice de couches lavables depuis 9 ans, j’ai co-fondé l’association d’accompagnement parental « La Parenthèse » à Amilly (45) en 2013 au sein de laquelle j’anime des ateliers portage, couches lavables et depuis peu massage bien-être.

 

Quelles sont tes passions dans la vie ?

J’adore écouter et danser sur de la musique traditionnelle irlandaise ou du rock celtique.

 

Pourquoi as tu souhaité devenir Conseillère ApiNapi ?

Je suis devenue conseillère ApiNapi pour pouvoir, dans un premier temps, proposer aux personnes que je rencontre en atelier de pouvoir acquérir facilement les différents produits qu’ils auront alors testés (couches, porte-bébés, huile de massage…)

 

Pourquoi as tu décidé d’utiliser les couches lavables pour tes enfants ?

Ma seconde fille enchainait les érythèmes fessiers, on a essayé un nombre incalculables de crèmes, produits et couches jetables.
Puis on  m’a parlé des lavables, de l’absence de produits chimiques, de matières saines, alors j’ai testées et je les ai adoptées.
Les érythèmes ont disparus rapidement et très vite je me suis rendu compte des économies que j’étais en train de faire et avec elles la notion de réduction de déchets.

 

Quels sont tes 3 produits chouchous chez ApiNapi ?

Le bulline de Néobulle
Le liniment de Néobulle
et les sticks d’urgence, toujours de Néobulle

 

Dans quelles villes/lieux proposes tu des rencontres avec les futurs et jeunes parents ?
Les rencontres se font à Amilly (45), au local de l’association « La Parenthèse », tous les 2èmes mercredi de chaque mois, de 9h30 à 11h.
Mais également sur RDV chez les parents qui en émettent le souhait.

 

A bientôt !!!

Le site internet : www.associationlaparenthese.wordpress.com

conseillers@apinapi.fr

Caroline, conseillère ApiNapi – Ile de France – 78, 91, 92 et 94

Caroline est conseillère ApiNapi en Iles de France, elle vous parlera couches lavables, produits naturels pour bébé mais aussi HNI (Hygiène Naturelle Infantile) si vous lui demandez !

 

Bonjour Caroline, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Caroline BONNAMY, j’ai 28 ans, je suis maman de 2 garçons, Quentin 4 ans et Clément 9 mois. Je suis enseignante de profession mais je m’éloigne de l’éducation nationale et rêve de devenir éducatrice Montessori ! En attendant, je réalise un autre rêve celui de m’occuper de mes enfants même si ce n’est pas toujours évident.

Conseillère Apinapi à Sceaux

Quelles sont tes passions dans la vie ?

J’aime le sport, la lecture surtout sur l’éducation, la parentalité et j’aime passer du temps en famille.

 

Pourquoi as tu décidé de devenir Conseillère ApiNapi ?

J’ai souhaité devenir conseillère ApiNapi car je réfléchissais et je réfléchis encore beaucoup sur la société actuelle et ce que notre éducation nous force à faire. Je souhaite que les choses changent, que les parents qui se posent des questions trouvent des réponses et prennent conscience que oui il y a d’autres manières de faire. Je souhaite aussi que les parents aient le choix.

Deux mamans m’ont posé des questions sur les couches lavables, elles étaient intéressées mais je ne pouvais leur montrer les différentes couches qui existent, alors j’ai pris ma décision !!!

 

Pourquoi as tu décidé d’utiliser les couches lavables pour tes enfants ?

J’ai utilisé des couches lavables et j’utilise encore des couches lavables car je ne veux pas que mes enfants passent 24h sur 24 en contact de 50 produits chimiques.

 

Peux tu partager avec nous tes 3 produits préférés chez ApiNapi ?

- La culotte Best Bottom Diaper

- La couche évolutive Doujan

- Le kit lingettes lavables Les Tendances d’Emma

 

Dans quelles villes/lieux proposes tu des rencontres avec les futurs et jeunes parents ?

Je fais des ateliers dans le cadre d’une association qui s’appelle EasyParents à Sceaux et qui propose aux parents différents ateliers pour une parentalité réfléchie et choisie (retrouvez le programme des ateliers sur la page facebook d’Easyparents) !

Retrouvez également Caroline sur son Blog Le P’tit monde des Koalas !

………………………………………………………………………………………………………….

EasyParents est un centre de soutien à la parentalité proposant des séances d’informations et des ateliers autour des thématiques suivantes entre autres : le portage, le massage bébé, le maternage (caprices ? habitudes ? Informations et échanges autour des pleurs, du sommeil, des besoins du bébé), la Communication Non Violente (pour une communication parents-enfants apaisée et bienveillante), l’éveil et la motricité de bébé… etc.

L’ambition d’EasyParents : fournir aux parents une information factuelle, actuelle et des outils afin de leur permettre de faire des choix éclairés, LEURS choix ! Et ainsi choisir leur parentalité en connaissance de cause.

Association EasyParents Sceaux

Ateliers couches lavables à Sceaux

…………………………………………………………………………………..

  • Pour vous inscrire à un atelier EasyParents : domitille@easyparents.fr – 06 63 73 23 15
  • Pour contacter Caroline directement : conseillers@apinapi.fr

 

Propreté et continence : astuces et conseils pour un apprentissage serein

Le mois de juillet touche à sa fin, et pour beaucoup le mois d’août marquera le début des départs en vacances. L’occasion pour certains parents de se pencher sur un sujet qui les préoccupe parfois beaucoup : la propreté ! Hé oui : les bambins de 2011 entreront pour la plupart à l’école en septembre et les couches n’y sont, vous le savez, pas acceptées ! Pour accompagner nos petits en toute sérénité, suivez le guide.

Vos couches lavables, vous les avez testées, choisies, aimées, lavées durant 18 mois, 2 ans, 2 ans et demi, parfois 3 ans… Mais il est désormais temps pour vous comme pour votre enfant de penser à les laisser définitivement au placard !

Pour faciliter la vie de tous et aider nos bambins à accéder à la propreté, il existe une transition entre la couche et la culotte : la culotte d’apprentissage. Plus fine, elle permet d’absorber les petits accidents ; plus échancrée, elle s’enfile comme une culotte et les enfants peuvent la retirer plus facilement tout seuls à l’âge où ils réclament toujours plus d’autonomie et demandent à faire les choses « tout seul » !

Chez Apinapi, nous proposons un choix varié de culottes d’apprentissage pour satisfaire tous les besoins. Petit tour d’horizon :

La Poule up de Doujan fait partie de nos meilleures ventes, et ce n’est pas un hasard ! Très pratique à enfiler et à enlever, elle possède un insert en coton bio bien absorbant qu’il est facile de changer en cas de besoin. On peut même en rajouter un second ! Sur les côtés, des pressions permettent de changer la culotte de façon plus classique en cas de gros accident.

En plus, c’est une couche 100% française car fabriquée en Bretagne !

Existe en 3 tailles : T1 = 9-13 kilos, T2 = 13-16 kilos et T3 = 16-20 kilos.

La culotte Potty Pant de Bummis fait partie des dernières arrivées chez Apinapi mais nous l’avons déjà adoptée !

Très fine pour éviter l’effet gros popotin sous les vêtements, elle est aussi absorbante pour éviter les débordements et ajustable grâce à ses différentes tailles et à ses côtés élastiqués. Ainsi, plus besoin de racheter une taille plus grande ! Une seule taille vous permettra d’accompagner votre enfant de la couche au pot. Fabriquée au Canada, elle nous vient de la marque Bummis, véritable référence dans le domaine de la couche lavable. Une valeur sûre !

Existe en 4 tailles : S : 8- 11 kg, M : 11 – 14 kg, L : 14 – 16 kg, XL : 16+ kg.

La couche d'apprentissage Step in de Piwapee

La step-in est une culotte-couche idéale pour les débutants grâce à son absorbant en bambou efficace. Des pattes sur les côtés et différents niveaux de pressions en font une culotte d’apprentissage très ajustable !

Comme ses consœurs d’autres marques, elle peut également être enfilée et ôtée facilement par l’enfant.

Deux tailles sont disponibles : 11-16 kilos et 17-25 kilos.

Culotte d'apprentissage l'apprenti pipi de Piwapee

Toujours chez Piwapee, l’Apprenti pipi s’adresse aux enfants qui maîtrisent déjà l’usage des toilettes ou du pot mais sont parfois trop occupés pour penser à se retenir ! Très simple à enfiler, elle est plus épaisse qu’une culotte et possède des goussets pour une barrière anti-fuite supplémentaire au niveau des cuisses.

En coton bio, l’apprenti pipi existe en différents motifs rigolos qui amuseront les petits pour rendre le processus d’apprentissage plus ludique !

Petit plus : elle passe relativement inaperçue pour les non-initiés et pourra facilement accompagner votre enfant dans ses premiers jours/semaines de maternelle…

Existe en 2 tailles : 12 / 24 Mois (11/14 kilos) et  24 / 36 Mois (14/17 kilos)

Pot biodégradable Beco Potty

Et bien sûr, que serait l’apprentissage de la propreté sans le traditionnel pot ? Traditionnel, pas forcément d’ailleurs ; habituellement fabriqué en plastique issu du pétrole, il existe cependant des alternatives plus écologiques et plus saines. Chez Apinapi, nous avons opté pour le pot Beco Potty ; fabriqué à partir de déchets végétaux, majoritairement des cosses de riz, et de résines naturelles, il est 100% biodégradable et pourra être enterré dans le jardin pour fertiliser les plantes une fois son usage terminé. Bien pensé !

Pour aider au mieux votre enfant à devenir propre

Et pour finir quelques conseils pour accompagner au mieux votre enfant dans son apprentissage de la propreté :

- La continence est un sujet très intime, un apprentissage qui ne peut se faire que si l’enfant est prêt. Si certains seront motivés très tôt par l’usage du pot ou du réducteur de toilettes, la majorité des enfants attendra 2 ans pour s’y mettre. Pour d’autres, cela pourra prendre quelques mois de plus. Dans tous cas inutile de forcer, cela ne ferait que bloquer votre enfant qui pourrait même décider de se cacher pour faire pipi ou caca. Rassurez-vous : tous les enfants finissent par devenir propres ! Certains pédiatres recommandent même de ne pas commencer trop tôt ; pas assez matures, certains petits pourraient avoir tendance à se retenir pour ne pas avoir à interrompre leurs jeux et s’exposent ainsi à des risques d’infection urinaire.

- Prendre son temps, c’est aussi faire preuve de bienveillance : les petits accidents arrivent, que ce soit au début ou un peu plus tard. Inutile donc de gronder un petit qui fait pipi par terre ou rate le pot. Là encore, cela ne ferait que le bloquer. On évite également de lui faire honte à ce sujet, surtout en public, ou de lui dire qu’il n’aura pas le droit d’aller à l’école s’il n’est pas propre (c’est d’ailleurs faux : la seule chose qui ne soit pas autorisée, ce sont les couches). Patience donc !

- Généralement, la continence de jour arrive en premier ; vient ensuite le moment de la sieste puis celui de la nuit.

- On dit souvent que les filles sont propres avant les garçons ; physiologiquement, il n’existe aucune explication à cela. Les raisons seraient donc plutôt de l’ordre de l’éducation.

- N’hésitez pas non plus à vous appuyer sur des livres ; ludiques et drôles, ils aident à dédramatiser la situation et invitent gaiement les bambins à se débarrasser définitivement de leurs couches. Petite sélection : Gros pipi d’Emile Jadoul (l’Ecole des Loisirs), Qu’y a t-il dans ta couche ? de Guido Van Genechten, J’y vais ! de Matthieu Maudet.

 

J'y vais ! Un livre drôle et coloré pour apprendre la propreté

Partir en vacances avec bébé : bien préparer sa valise pour un séjour réussi !

Les premières vacances avec bébé sont bien souvent source de grandes interrogations ; plus question de jeter un maillot et une paire de tong dans un sac et de partir à l’aventure ! Avec un tout petit, surtout si c’est le premier, il est généralement conseillé de bien planifier son départ pour pouvoir parer à toutes les éventualités, particulièrement quand il fait chaud. Suivez le guide d’Apinapi !

Première interrogation si vous êtes adeptes des couches lavables : « Puis-je emporter mes couches lavables avec moi pour les vacances ? » Réponse : oui !!! La plupart d’entre nous partant là où il fait beau, le lavage et le séchage deviennent encore plus faciles et rapides. Pensez au système tout-en-deux comme la DuoBrite de Bummis ; plus fin, il est composé d’un insert absorbant qu’on place dans une culotte imperméable et il permet de réutiliser cette dernière plusieurs fois. Gain de place assuré, et séchage rapide garanti ! Dans la même veine, les couches TE2 BestBottom, avec leur culotte évolutive et leurs inserts microfibre ou chanvre, ou encore les couches Hamac avec leur insert amovible, savent se faire toutes petites dans la valise comme sur le popotin de bébé !

La couche DuoBrite de Bummmis

La couche DuoBrite de Bummmis

Les vacances seront peut-être aussi l’occasion pour bébé de découvrir les joies de la baignade en piscine ou dans la mer. Là encore, les couches de piscine se déclinent en version lavables avec des marques comme Piwapee, qui propose des motifs adorables, Hamac, dont les maillots associent look branché et technologie ou encore Bummis avec son maillot Swimmi, simple et efficace et disponible dans différents coloris.

A la plage, la protection solaire est essentielle, encore plus quand il s’agit de bébé. Pensez aux chapeaux, au t-shirt anti UV ainsi qu’aux lunettes catégorie 4 pour une protection maximale. Côté crème solaire, préférez les crèmes solaires avec filtre minéral : ces filtres sont en effet plus sains que leurs homologues chimiques car ils ne réagissent pas avec la peau, et aussi plus respectueux de l’environnement (source : la vérité sur les cosmétiques).

De manière générale, qu’on parte à la mer, à la montagne ou à la campagne, on pensera aussi à protéger les petits des piqûres d’insectes ; le complexe Moustiquaire de Néobulle, en spray ou en mélange pour diffuseur, éloignera les moustiques. L’huile Apad’pik, à appliquer directement sur la peau, protège des insectes tandis que le stick Adoupik soulage efficacement les piqûres d’insectes mais aussi de plantes. Et pour les petits aventuriers, le stick Badaboum contre les bleus et les bosses et le stick P’tits Bobos pour soulager égratignures et blessures superficielles formeront un duo parfait !

Les sticks d'urgence de la marque Néobulle

Envie de pique-niquer écolo ? Pensez aux pochettes à sandwich et à goûter ! Réutilisables, elles existent en différents coloris ; elles trouveront une fois l’été terminé leur place dans le cartable de nos chères têtes blondes ! Les gourdes à compote réutilisables ont également fait leur apparition il y a peu dans nos rayons ; en forme d’animaux rigolos, elles remplacent les gourdes souples jetables. Utilisables dès le début de la diversification pour la compote et la purée ! Enfin, avez-vous votre gourde réutilisable ? Avec elle, finies les bouteilles en plastique. Elles existent même en version isotherme pour conserver votre boisson fraîche durant 12h !

Des gourdes réutilisables et des pochettes à goûter écologiques !

Les gourdes Squooshi, Gaspajoe et les pochettes Planet Wise, compagnons du goûter écolo !

 

Amateurs de balades et de randonnée mais aussi de portage, n’abandonnez pas vos velléités de marche à pied durant l’été ! Mais pas n’importe comment pour que ni bébé ni le porteur ne souffre de la chaleur ; la JPMBB Basic, dernière née de la célèbre marque Je Porte Mon Bébé, est plus légère, plus souple et donc plus adaptée à la chaleur de l’été que sa grande sœur. Elle est aussi moins chère, alors n’hésitez pas à découvrir les différents coloris et à venir l’essayer en boutique ! Et avec un porte-bébé asymétrique type sling, vous pourrez profiter à la fois de l’installation rapide tout en évitant d’avoir trop chaud. Là encore, différents modèles tels que le Bulline de Néobulle ou la Petite Echarpe Sans Nœud de Je Porte Mon Bébé sont disponibles en boutique. Vous pouvez bien entendu venir avec votre bébé pour les essayer !

Porter son bébé en été

Porter son bébé en été

Des conseils qui vous seront, nous l’espérons, utiles au moment de préparer vos valises ! Nous vous souhaitons dans tous les cas de très bonnes vacances et n’oubliez pas : la boutique reste ouverte tout l’été !

 

Apinapi au Salon Baby : profitez des offres spéciales salon !

Cela fait quelques jours que nous vous en parlons sur la page Facebook d’Apinap: nous serons présents dès demain vendredi et jusqu’à dimanche inclus (14, 15 et 16 mars) sur le salon Baby (porte de Versailles à Paris) ! Venez nous retrouver dans le carré nature et découvrir notre sélection de couches lavables !

Et n’hésitez pas à profiter de nos offres spéciales salon dont vous trouverez le détail ci-dessous :

- Pour un 1 pack de 5 Easyfit acheté, 1 lessive Potion offerte

- Pour 1 kit Hamac 3 changes acheté, bénéficiez de 50% sur le lot de 2 inserts

- Pour 1 kit Tmac acheté, bénéficiez de 50% sur le lot de 2 inserts

- Pour 2 Blueberry achetées, 1 rouleau de papier de protection Popolini vous est offert

- Pour 1 maillot Hamac acheté, 50% sur le lot de 2 absorbants

- Pour 10 couches achetées, 1 sac bandoulière en coton offert

A bientôt sur le salon !

 

Une testeuse maison chez ApiNapi!

1ere partie: âge 0-2 mois!

Vous le savez peut-être déjà et nous ne cessons de le dire aux personnes qui viennent nous voir en boutique,  avec les couches lavables, rien ne vaut le test et le retour d’expérience pour trouver le ou les modèles qui vous conviennent !

Agée de 2 mois, 6 bons Kg au compteur, Clémence est ma fille, Jeanne-Aurélie, l’une des cogérantes d’ApiNapi.

En couches lavables depuis ses 2 semaines, elle prend son job de bébé testeur très au sérieux (enfin, surtout ses parents et Marina, l’autre moitié d’ApiNapi!).

Que vous soyez déjà connaisseurs ou parents débutants, vous pourrez suivre ses aventures sur ce blog au grès de son évolution et des modèles testés !

Dans la famille ApiNapi, Emma la grande sœur, 5 ans bientôt, avait déjà testé des couches lavables, mais sur le tard (vers 18 mois) et de nuit principalement. L’expérience avec un nourrisson s’avérait donc très excitante (surtout à 4 heures du matin)!

Tout d’abord, et même lorsqu’il s’agit d’un second enfant, « rien ne sert de courir … » comme dit le proverbe. Le séjour à la maternité et les premiers temps d’adaptation à la maison étant très fatigants, il vaut mieux débuter les couches lavables tranquillement, lorsque l’on est un peu plus dans la routine du quotidien, plutôt que dans la tornade organisationnelle !

Ici, 15 jours auront suffit à trouver ses marques et  les tests ont débuté non sans impatience !

Qui dit nourrisson, dit en général petit gabarit. Et même si l’on accouche d’un bon morceau comme nous, l’essayage « juste pour voir » d’une couche TE1 (Toute en 1) évolutive (de 5 à 15 kg) sur les fesses de bébé, nous a vite confirmé qu’avant 5 bons kilos, ce système de lavables s’apparente davantage à une gigoteuse (imperméable qui plus est) qu’à une couche !… Les couches à taille sont donc largement légitimes pour qui veut commencer très tôt.

Nous avons donc opté au départ, pour des Teenifit (2.5-5 kg) de la marque TotsBots  et des culottes Hamac taille S.

Une  TE1 avec un absorbant bambou et une TE2 (réutilisation de la partie imperméable en insérant un nouvel insert absorbant) avec un insert en microfibre.

Tests très concluants en ce qui concerne la durée d’absorption (4 heures, voire un peu plus pour la Hamac microfibre), mais niveau taille, la Hamac est plus rentable dans le temps. La Teenifit ne nous a duré que 2 petites semaines alors que Clémence atteignait tout juste les 4 kg. Par contre, sa facilité de positionnement et son petit volume sont très agréables, ce qui en fait une très bonne couche de test !

Le côté TE2 de la Hamac est intéressant si le bébé est au biberon, ce qui est notre cas. La culotte se rince très facilement, le hamac ne garde pas d’odeur et peut être réutilisé dans la journée. Avec 2 culottes, nous faisions entre 4 et 5 changes.

En complément des TE1, nous avons utilisé des pré-pliés de chez Bummis (langes en coton biologique) et des couches classiques semi-évolutives taille XS-S,  avec une culotte imperméable par-dessus. La culotte à la coupe « plaquante » s’avère bien utile sur les nourrissons, pour limiter l’effet gros popotin des culottes à la coupe « bouffante ». Clémence était radieuse avec sa culotte Rikki de Mother Ease ! Et a pu porter des pyjamas de son âge !

Pour le biberon de nuit, les premiers temps, nous sommes restés en couches jetables, Clémence ayant la fâcheuse habitude de faire caca entre 2 et 4 heures du matin ! Avouons-le, à cette heure là, rien n’est facile ! Alors il vaut mieux attendre que le transit se régule un peu avant d’opter pour la lavable de nuit qui a pour vocation de ne pas se changer !!

Un autre aspect intéressant du test : le choix entre scratch et pressions pour la fermeture des couches. Les Teenifit et les Hamac étant à scratch, Clémence a donc testé des couches à pressions. Petite déception, la pression est très dure à adapter à la morphologie du bébé. Ce n’est qu’en l’essayant que l’on voit si la couche peut convenir ou pas. En l’occurrence chez nous, la « bonne » fermeture tombait toujours entre 2 pressions. Clémence re-testera des modèles à pressions un peu plus tard, lorsqu’elle aura changé un peu de morphologie.

Aujourd’hui, Clémence vient de passer les 6kg (bonnes cuisses à plis et bon bidon, « la soupe est bonne » comme on dit chez nous !), et certaines adaptations sont nécessaires. Chez Hamac,  la culotte taille S devient juste, la taille M se profile… De même pour les culottes imperméables type Bummis ou Mother Ease. Par contre, les langes pré-pliés taille S de Bummis sont encore suffisants.

Du côté des évolutives, on se lâche! les Easyfit de Totsbots, les Bumgenius et les Best Bottom Diapers ont fait leur entrée dans le trousseau de Clémence qui est désormais changée 5 fois par tranches de 24 heures (1 fois de plus si caca nocturne, ce qui arrive encore de temps en temps. Pff…). Attention au tour de cuisse pour les fuites ! Le moindre jour entre la couche et la cuisse, et c’est l’inondation ! Cette consigne est particulièrement valable pour les TE1 évolutives en position taille S et M car elles sont coupées plus larges que les « vraies » couches à taille à ce niveau là.

Au quotidien, les lavables se vivent bien.

Les machines ne sont pas compliquées puisqu’il y a toujours du linge à laver et un bon équipement permet de ne pas se sentir esclave de sa lessive (surtout lorsque l’on reprend du service à la boutique !). Nous ne le répèterons jamais assez : passer au 100% lavable (ou presque) implique un trousseau d’au moins 20 couches (couche=partie absorbante).

D’où l’importance de tester avant d’investir !

Avant chaque change, ne pas oublier le voile de protection qui recueille les selles, se jette aux toilettes et peut se relaver s’il est épais (en cas d’urine uniquement !).

Même pour les sorties en écharpe ou en poussette, Clémence porte une couche lavable et ne s’en préoccupe absolument pas ! Le sac imperméable est un accessoire bien utile en cas de change hors domicile.

Notre nourrice (partagée avec une autre famille…en jetables, mais pour combien de temps encore ? !) a quant à elle découvert les couches lavables avec curiosité et surprise car  elle ne s’attendait pas à autant de facilité. Elle ne voit aucune différence avec une couche jetable, si ce n’est le voile de protection à jeter aux toilettes en cas de selles. Nous lui prévoyons tous les jours des modèles TE1 à scratch déjà pourvues de leur voile dans le sac à langer et un sac imperméable récupéré tous les soirs avec les couches sales.

Voilà pour ce premier retour d’expérience qui a pour but de dédramatiser l’usage des couches lavables, rassurer les parents qui se posent des questions et conforter ceux qui veulent se lancer !

A suivre !!…

ApiNapi