Érythèmes fessiers en couches lavables

Érythèmes fessiers…. et couches lavables ?

 

Les érythèmes fessiers, à différents degrés, existent chez les bébés depuis toujours je pense. Que l’érythème survienne en couches jetables ou en couches lavables, l’important est de trouver la cause pour véritablement régler le problème.

Nous partageons donc avec vous notre expérience (et celle des nombreuses familles passées par ApiNapi) pour vous aider à y voir plus clair et à vous débarrasser du problème si il survient.

Les érythèmes fessiers peuvent avoir plusieurs causes :

l’humidité : c’est assez rare mais certaines peaux réagissent à humilité prolongée. Dans ce cas ajoutez un voile effet au sec (voile polaire le plus souvent), une couche avec un revêtement intérieur en polaire ou tissage polyester effet au sec (ou stay dry),  et n’utilisez pas de papier de protection pendant quelques jours.

le synthétique : certains enfants supportent mal les fibres synthétiques (microfibre, polaire…) sur leur peau, dans ce cas il est préférable d’utiliser en priorité des couches coton bio ou en bambou, Si la peau de l’enfant ne réagissait pas les premières semaines, le problème vient d’ailleurs: couche encrassée, allergie à la lessive ou urines/selles très acides lors d’une poussée dentaire ou à la suite d’un traitement. 

le voile de protection jetable, en cellulose non tissée ou en viscose. Ces voiles sont souvent lavables et réutilisables quand il n’y a pas eu de selles mais dans certains cas c’est le voile lavé qui provoque une réaction (résidus de lessive, de calcaire ou fibre moins douce…) parfois il faut changer la marque de papier (essayez un voile très doux comme le Bio-soft de Bummis) ou ne plus en utiliser du tout. Si vous avez repéré à quel moment votre enfant fais son caca dans la journée vous pouvez ne mettre un voile qu’à ce moment là… si c’est aléatoire c’est plus compliqué !

les couches sont encrassées. Un grand classique ! des résidus de lessive, de calcaire et/ou d’urine sont incrustés dans les fibres de la couche. Les signes qui ne trompent pas sont : rougeurs, odeurs fortes, fuites. Cela se produit tout particulièrement avec les fibres synthétiques comme la polaire ou la microfibre. Vous pouvez faire le test de la goutte d’eau (verser une goutte d’eau sur la couche propre et vérifier qu’elle est absorbée tout de suite). Si votre couche est encrassée il faut faire un bon décrassage !

Allergie à la lessive. Certains enfants peuvent être allergiques à certaines lessives et en particulier celles qui sont très parfumées. Essayez de changer de lessive en privilégiant une lessive en poudre et en dosant faiblement (diviser la dose prescrite par 2 au moins). L’idéal est de nettoyer votre machine avant de changer de lessive en faisant 1 cycle à vide à 90° avec 1/2 bouteille de vinaigre blanc. 

Allergie aux produits qui vous lui mettez sur les fesses : lingettes jetables, liniment, crèmes… Essayez de supprimer tout produit pendant au moins une journée et voyez ce que ça donne.

Irritations au niveau des biais ou élastiques. réaction à la matière, résidus accumulés, humidité… vous pouvez frotter avec les biais et élastiques avec de la lanoline. Pensez aussi à alterner les modèles de couches pour que la même zone ne soit pas toujours sollicitée.

Les urines ou les selles sont très acides. A certaines périodes les bébés peuvent avoir des selles ou des urines très acides. Cette acidité attaque la peau du bébé. Cela arrive souvent après traitement antibiotique, un vaccin, une poussée dentaire, une intolérance au lait de vache,… Dans ce cas utilisez un voile effet au sec pour isoler les fesses de l’urine, changer souvent pour éviter contact prolonger avec les selles… et surtout essayer de réguler l’acidité par un traitement avec un naturopathe ou un homéopathe…) c’est très efficace et durable !

Pour traiter les érythèmes naturellement nos pistes :

  • l’homéoplasmine (Boiron)
  • l’aloe Vera 
  • les cataplasmes d’argile
  • le liniment (le plus naturel et bio possible)
  • mettre la peau du bébé au contact de la soie (bourrettes de soie)
  • Le lait maternel ! Et oui !

Et en super Bonus les conseils d’Amanda Velez (Naturopathe à Paris)

Il y a plusieurs causes possibles, des selles ou une urine trop acide, une flore intestinale déséquilibrée qui peut rendre la peau plus réactive.

Un terrain atopique qui s’exprime plus au niveau du siège, mais aussi tout simplement les produits de soin parfois.

Je ne suis pas très fan de ces crèmes, j’ai vu souvent que ça créait plus d’irritation que de soulagement malheureusement. Je suis étonnée de voir que dans certains cas, le simple fait de retirer la crème améliore les symptômes.

Quelques pistes naturelles pour calmer les rougeurs :

L’hydrolat de lavande fine, soit dans le bain, une cuillerée à soupe, soit directement tamponné avec un disque coton sur les zones douloureuses.

Un bon vieux liniment oléocalcaire sera mieux, ou alors la crème au calendula de Boiron que l’on trouve en pharmacie.

On peut aussi mettre un peu de bicarbonate de sodium dans l’eau du bain pour assouplir la peau et apaiser.

Même sur des petits bouchons, on peut envisager un rééquilibrage en interne, soit en donnant un peu plus de bons acides gras qui vont améliorer la qualité de la peau et abaisser l’inflammation, soit en jouant sur la charge en toxine avec de l’argile par voie interne ou un probiotique.

Voilà quelques pistes à explorer, en tout cas ce n’est pas une fatalité, il existe des solutions.

Parfois on tâtonne mais on y arrive :-)

Amanda Velez

 

Si vous aussi vous avez des astuces partagez les avec nous ici !

Bébé ApiNapi