Les couches lavables Bamboolik testées par des blogueuses

Depuis environ une année des kits de couches lavables Bamboolik ont sillonné la France, de blogueuses en blogueuses. Ces mamans ont testé pour vous les couches lavables Bamboolik et nous ont donné leur avis. Pour certaines d’entre elles, ce fut même l’occasion de découvrir l’univers des changes réutilisables !

C’est Karine, conseillère dans les Landes à Mont-de-Marsan et présidente de l’Association Bootliirbi, les bébés portés de Maliti qui s’est chargée d’accompagner nos testeuses dans la découverte de ces couches.

Chaque lot de couches permettait aux mamans de tester les TE1, les TE2 et les classiques soit dans la taille naissance, soit dans la taille évolutive.  Dans l’ensemble, les retours sont positifs, que ce soit sur la qualité des matériaux, leur facilité d’utilisation ou leur entretien. Les quelques critiques concernaient les TE1 en taille naissance qui ne convenaient pas aux tout petits gabarits de tout juste 3 kg. Quant aux inserts qui avaient tendance à se tordre en sortant du sèche-linge, Bamboolik en a pris compte et les a modifiés.

L’ensemble des avis sont répertoriés sur le site Internet de Karine à cette adresse. Nous vous laissons les consulter dans leur intégralité mais nous livrons tout de même quelques extraits ici :

Jennifer, qui a testé les couches de nuit pour sa fille de trois ans a apprécié leur qualité : « Elles sont très bien finies, les coutures sont soignées. Le tissu en bambou est très agréable au touché. Elles sont faciles à mettre et les scratchs ainsi que les pressions tiennent super bien. » (astuces-bienveillantes.com)

Peggy a été convaincue par les couches de taille naissance : « J’ai kiffé les couches classiques et les culottes de protection, bien absorbantes, elles s’ajustent à merveille et font un petit derrière!! J’ai vraiment apprécié les matières, si douces… «  (monbebebioetmoi.canalblog.com

Margaux (qui est aussi conseillère ApiNapi à Nantes) a été charmée par les inserts des TE2 : « J’avoue, j’ai un coup de cœur pour les inserts Bamboolik. Ils sont tout fins, tout doux et hyper absorbants. La preuve en est, j’ai pu laisser le p’tit cul avec une TE2 et simplement l’insert morpho sans aucun booster avec. Elle a tenu facile 4 heures. Je rêve d’en avoir pour les jours de crèche. » (leculdanslherbe.wordpress.com)

Pour Morgane, cela découverte des couches Bamboolik a été un vrai succès : « Concernant les TE1, coup de cœur pour le modèle en polaire, très doux !  En plus du voile, c’est agréable au toucher et je pense que les enfants ressentent ce confort. »

 Emmeline a testé les Bamboolik sur son tout jeune bébé et a beaucoup aimé. Elle a néanmoins soulevé un problème avec certains inserts qui sortaient un peu vrillés de son lave-linge : « Un détail avec les inserts: ils sont tout déformés… y a noté pas de repassage du coup c’est assez pénible à positionner! Pourtant je les mettais bien à plat pour les entreposer… vraiment c’était pas aisé ! » Depuis quelques mois, Bamboolik a modifié ses inserts pour résoudre ce problème. Vous pourrez noter qu’il ont maintenant un aspect bossé, tout doux. Leur apparence change mais leur capacité d’absorption reste toujours aussi efficace.

Ce que l’on peut retenir du test de Laureen, c’est que pour les petits gabarit de tout juste 3 kg, les TE1 se révèlent souvent trop grandes. Mieux vaut utiliser un système de TE2 ou attendre que bébé prenne un peu plus de poids : « Seulement voilà, j’ai beau aimer les couleurs et les textures toutes douces des couches ou des inserts et SURTOUT des voiles polaires, visiblement ça n’allait pas des masses à mon loulou qui avait régulièrement les habits trempés (…) Heureusement après une ou 2 semaines les fuites se sont espacées. »

Sachez qu’une nouvelle opération de ce type se prépare pour 2018 ! Bamboolik et ApiNapi permettront à des blogueuses ou blogueurs orientés vers la réduction des déchets de tester les couches Bamboolik.  L’objectif de ces tests sera vraiment de mettre à l’honneur des changes réutilisables modernes pouvant faire réduire d’une tonne le volume de déchets d’une famille avec un bébé. Car n’oublions pas qu’un enfant est changé en moyenne 5000 fois au court de ses trois premières années !  Si l’aventure vous intéresse, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le lien vers votre blog !

 

Karine, conseillère ApiNapi dans les Landes – 40

Voici Karine, conseillère ApiNapi dans les Landes !

Karine propose des services d’information, d’accompagnement, de formation et de location autour des couches lavables et autres alternatives aux produits d’hygiène jetables.

Elle s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

 

Présidente de l'Association BootliirbiPeux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Karine, maman de 3 filles de 11 ans, 8 ans et demi et 3 ans, et je vis dans les Landes. Je suis monitrice de portage depuis 2 ans, et présidente de mon association « Bootliirbi, les bébés portés de Maliti ».

L’association propose également des ateliers portage physionomique,  avec possibilité de location et achat grâce aux partenariats avec certaines marques.

 

Quelles sont tes passions dans la vie 

J’ai toujours souhaité travailler dans la petite enfance. Ma maman était assistante maternelle et j’ai grandi entourée de bébés. Plus tard, la vie en a décidé autrement, je me suis retrouvée dans une voie totalement différente. La création de mon association est mon retour aux sources, ma bouffée d’oxygène, et surtout le début de mon changement de carrière.

 

J’aime aussi beaucoup la lecture et les activités manuelles et la couture, bien que le temps me manque.

Pourquoi devenir Conseillère ApiNapi 

J’ai plusieurs projets de développement de l’association, les couches lavables en font bien sur partie. Je ne pensais pas me lancer si vite, mais le fait est que le sujet est souvent abordé pendant les ateliers portage et plusieurs mamans m’ont demandé conseil.

 

N’ayant que mes connaissances personnelles de maman laveuse en poche, je cherchais désespérément un moyen de développer cette voie. C’est une amie monitrice de portage et conseillère ApiNapi qui m’a parlé de ApiNapi fin 2014, l’évidence était là, c’est exactement ce qu’il me fallait.


Pourquoi as tu décidé d’utiliser les couches lavables pour tes enfants 

Les ainées ont grandi en jetables. Sur la fin, une couche a explosé en fin de nuit sur les fesses de ma fille,  j’ai été choquée de découvrir l’intérieur, et bien sûr ça lui a valu un bel érythème.

 

Pour ma dernière, je me suis renseignée sur les lavables pendant ma grossesse, ça m’a semblé finalement pas si compliqué. Elle a souffert de gros érythèmes fessiers pendant ses 2 premiers mois de vie, le pédiatre ne réussissait pas à trouver une solution.  J’en  suis arrivée à valider une 1ere commande de lavables pour tester, et voilà !

 

Quels sont tes 3 produits préférés chez ApiNapi 

Les sacs imperméables, parce que c’est indispensable pour transporter les couches sales quand on est en balade, mais aussi chez nounou, ou pendant les vacances. Et puis quand bébé grandit et qu’on utilise plus les lavables, c’est utile à la piscine pour séparer le sec du mouillé, ou pour ranger les baskets sales… Et il en existe en plein de formats,  même pour les protections de maman !

La coupe menstruelle : une révolution dans ma vie de femme, une économie encore plus importante que les couches lavables, la révélation ! L’essayer c’est l’adopter.

La nouvelle marque bamboolik : une gamme complète et fiable, les motifs sont pétillants, ça donnerai presque envie de faire un petit dernier ;-)

 

Dans quelles villes/lieux proposes tu des rencontres avec les futurs et jeunes parents ?

Mont de Marsan et ses alentours

Pour découvrir Karine en vidéo et découvrir les produits réutilisables c’est par icihttps://www.youtube.com/watch?v=CcRzpcOJJyI

Pour contacter Karine :

Via le formulaire de contact du site « Les bébés portés de Maliti »

06 85 53 30 71


Lolita, conseillère ApiNapi à Nice – 06

Lolita a rejoint l’équipe des conseillères ApiNapi et vous propose des rencontres ApiNapi dans la région de Nice – Alpes-Martimes (06).

1/ Bonjour Lolila, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis maman de 2 enfants de 5 et 2 ans et enceinte du 3 éme pour tout début juin.

Je suis également assistante maternelle et j’aime avec passion mon métier.

 

2/ Quels sont tes centres d’intérêts et passions ?

Je suis une fana de puériculture et en particulier naturelle au possible.

J’adore la lecture, je lis un peu de tout.

La cuisine et particulièrement les pâtisseries.

 (Hum… nous allons nous entendre !)

 

3/ Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir Conseillère ApiNapi ?

Après plus de 5 ans d’utilisation de couches lavables et 2 enfants j’ai eu envie d’aider et d’assurer un suivi avec des futures et jeunes mamans dans leurs choix.

 

4/ Tes 3 produits préférés chez ApiNapi ?

Le maillot de bain Hamac, la Te1 Easy fit de Totbots et coup de cœur particulier pour le tapis à langer imperméable multifonction.

 

5/ Comment as-tu connu les couches lavables ?

Il y a 6 ans mon mari  m’en a parlé et m’a dirigée vers une amie qui en utilisait pour sa propre fille (à l’époque je me suis moquée de lui et aujourd’hui c’est lui qui se moque de moi devant mon stock de plus de 60 couches…)

Il faut dire que après avoir vu certains modèles j’ai craqué littéralement !

6/ Pourquoi as-tu décidé d’utiliser les couches lavables et lingettes lavables pour tes enfants ?

Dans un premier temps pour éviter qu’ils soient au contact de produits chimiques contenus dans les jetables, dans un deuxième temps parce que c’est aussi moins de déchets pour la planète et dans un troisième temps parce que c’est vraiment très beau un popotin en lavables.

 

7/ Quels sont tes produits ApiNapi préférés ?

Incontestablement les stick d’urgence de Néobulle il sont géniaux me servent chaque jour pour les petits maux de mes enfants mais également lors de mon travail d’assistante maternelle. Ils font partie de ma trousse d’urgence !

 

8/ Dans quelles villes/lieux proposes-tu des rencontres avec les futurs et jeunes parents ?

Carros et arrière-pays Niçois, Nice, Canne, Mandelieu et j’étudie toute proposition !

contacts : conseillers@apinapi.fr

Animatrice ateliers couches lavables et produits naturels pour les bébés et les futurs et jeunes parents

 

Tester les couches lavables en location !

Vous avez envie d’utiliser des couches lavables pour votre enfant mais vous hésitez…

Testez le­s couches lavables

en

LOCATION !

1 mois = 55 euros

1 lot test de couches lavables

composé de 18 changes

(TE1, TE2, Couches classiques)

+

Assistance téléphonique gratuite pendant le mois de location

+

+ 5% de remise sur votre équipement lingettes lavables, couches lavables et accessoires à l’issue de la location (valable 1 fois) !

La location se fait à partir de notre boutique à Paris et par l’intermédiaire de certaines de nos conseillères dans leur région (la composition et le prix des lots varient en fonction de chaque conseillère).

Appelez-nous (01 43 07 13 61) pour réserver un lot quand votre bébé est né et que vous êtes remis de vos émotions (ne vous mettez pas la pression, il est n’est jamais trop tard pour s’y mettre).

Comptez environs 8/10 jours pour la mise à disposition d’un lot à partir de votre appel.

Les couches sont relavées par une blanchisserie professionnelle d’insertion (Travail et vie) entre chaque location.

Lors de la location nous vous demandons de vous munir d’une pièce d’identité et d’un chèque de 350 euros pour la caution.

Il vous faudra acheter en plus un rouleau de feuilles de protection.

La location est renouvelable au mois. Si certaines couches ne sont plus adaptées, nous les échangeons.

Testez les couches lavables, c’est aussi simple que ça !

A bientôt !

Louer des couches lavables pour tester les différents modèles

La location permet de tester les couches lavables sans pression et sans investissement !

Nous proposons également des offres de location de couches lavables pour les crèches et les collectivités ! Contactez-nous !

 

Hélène, conseillère ApiNapi dans le Calvados (14)

Hélène vient de rejoindre l’équipe des conseillères ApiNapi et anime des ateliers couches lavables, lingettes lavables et produits naturels pour bébés et mamans à Caen, dans les alentours et dans le Calvados en général !

Hélène conseillère ApiNapi dans le Calvados

Hélène conseillère ApiNapi à Caen

Tu es une nouvelle conseillère ApiNapi, peux-tu te présenter ?

Normande d’origine, j’ai vécu quelques années près de Paris, où j’ai mis au monde ma petite Augustine qui a aujourd’hui 2 ans. Epuisés par la vie parisienne où j’ai appris mon métier d’éducatrice de jeunes enfants, nous avons décidé  mon mari, ma fille et moi de venir vivre à Caen, notre port d’attache. Depuis juillet, nous y vivons à notre rythme, près de nos origines et de la mer. J’y ai exercé mon métier d’éducatrice quelques mois, puis me suis laissée bercer par mon envie de voir grandir ma fille. Je suis donc depuis janvier à la maison, avec elle.

 

Comment as-tu connu Apinapi ?

Il y a trois ans environ, en allant à mes cours de préparation à l’accouchement, il y avait sur mon chemin ce petit magasin Apinapi, avec à l’intérieur des personnes fort sympathiques, qui m’ont aidées dans ma recherche de couches lavables et de produits en tout genre pour mon futur bébé.

 

Ton expérience des couches lavables : pour vous c’était une évidence ou vous y avez réfléchi à deux fois ?

Je connaissais les couches lavables de par mon métier. Des parents les utilisaient à la crèche dans laquelle je travaillais. Je les ai donc manipulées puisque je changeais moi-même les enfants ! Lorsque ma sœur attendait son deuxième enfant, Marceau, je me suis un peu penchée sur la question, lui ai acheté quelques couches, mais elle n’a pas suivi.

Deux ans plus tard, lorsque je suis moi-même « tombée » enceinte, je me suis motivée, puis mon mari par la suite qui n’y voyait pas d’inconvénient. Ma sœur attendait son troisième enfant, Jeanne et ma meilleure amie son premier, Barnabé. J’ai motivé mes troupes, et nous nous y sommes toutes les trois mises ! On a chacune acheté notre trousseau de couches lavables. On a depuis fait quelques adeptes autour de nous.

Lorsque ma fille est née, elle avait un mois d’avance et les soins étaient plutôt lourds, l’allaitement compliqué. Me rajouter la mission couche lavable en plus ne me motivait plus. Lorsqu’Augustine a eu un mois, mon mari m’a remotivée, et en fait on a adhéré très vite. J’ai essayé plein de modèles, revendu certains…une vraie aventure, parfois un peu galère !

Pourquoi avoir choisi l’activité de conseillère ApiNapi ?

C’est justement parce que j’ai un peu « ramé » dans ma recherche de couches les plus adaptées que j’ai trouvé cette idée de conseillère vraiment bien. Il m’arrive d’écrire de longs mails à des « amies d’amies » qui s’interrogent sur ce sujet. C’est donc le plus naturellement du monde que j’ai postulé !

 

contactparentsimpertinents@gmail.com

 

Sylvie: « Mon expérience des couches lavables: Saines, économiques et écologiques !!! »

« En pensant à mon futur bébé au cours de ma grossesse, je n’avais qu’une seule envie c’est de le faire vivre dans un milieu le plus sain possible, loin de toute substance nuisible comme les perturbateurs endocriniens (bisphénol-A et compagnie) ou pire …

Étant donné que nous ne sommes pas à l’abri qu’une nouvelle substance que nous avons mise au contact de nos bébés et enfants, soit découverte comme nuisible, je me suis donc tout naturellement tournée vers les matières premières inertes comme le verre pour les biberons ou les tissus en coton bio pour la confection.

Mon second souci était le budget, étant maman solo avec très peu de moyens, il me fallait trouver comment faire bénéficier mon bébé du mieux au meilleur coût.

Un très gros budget lorsque l’on est parent, ce sont les couches : il faut compter 2000€ pour les deux premières années et demi, en couches jetables jusqu’à la propreté espérée de notre bébé, sans compter l’effet délétère sur la nature.

La solution à la fois économique est respectueuse de la santé de mon bébé, ce sont les couches lavables en matériaux bio.

Il faut compter 600€ pour avoir assez de couches lavables achetées toutes faites jusqu’à la propreté de l’enfant, soit une économie de 70%, soit 1400€ économisés.

Pour pouvoir faire encore plus d’économie, je me suis tournée vers les couches lavables que j’ai faites moi-même. Il m’en a alors coûté 250€ en pressions, élastique, fil, coton bio, pul oekotex et micropolaire oekotex ; pour les matières premières et une quarantaine d’heures de travail.

Bilan global : 1750€ économisés (87%) grâce aux couches lavables faites maison.

En ce qui concerne le patron de ces couches, plusieurs modèles existent. Je me suis décidée pour des TE2 en taille unique. Afin de pouvoir faire entrer mon bébé avec ses couches lavables (qui ont tendance à être un peu plus volumineuse que des jetables), dans des vêtements standards, j’ai créé deux modèles de TE2 : un modèle de 3-9kg et un modèle de 9-16kg. J’ai aussi créé des inserts adaptés à ces deux types de couches.

Le seul coût restant, ce sont les voiles que l’on choisit plus épais pour les nouveau-nés aux selles un peu liquides et un peu plus fins plus tard. Il faut compter une cinquantaine d’euros en plus jusqu’à la propreté.

Il ne me manquait plus qu’à les tester…

Ma petite puce est née le 3 Décembre dernier. Après 3 premiers jours de vie à la clinique, où je n’ai pas pu utiliser mes couches lavables car je ne pouvais les stocker et les laver comme je l’entendais, sans compter le fait que ça n’arrangeait pas l’organisation de ma clinique.

J’utilise enfin mes couches lavables depuis 10jours, elles sont très pratiques, aucune fuite à déclarer, et mon bébé n’a pas les fesses rouges.

En conclusion, les couches lavables qu’on les achète déjà prêtes avec leurs inserts ou qu’on les fasse nous-mêmes, sont très économiques, saines pour nos bébés, et en plus écologiques en diminuant le coût des déchets. »

Sylvie

Julie, des jumeaux et beaucoup de couches lavables!

Témoignage de Julie, maman de petits jumeaux en couches lavables!

« Mes bébés (Grégoire et Violette, presque 10 mois) vont 3 jours à la halte-garderie et restent 2 jours à la maison.

Chez nous c’est couches lavables évidemment et notre baby-sitter de choc s’y est mise de suite. Elle m’a même dit en rigolant que « c’était super simple » , elle avait travaillé chez une famille qui utilisait des couches lavables avec le système couche + culotte, chez nous dans la journée je préfère les TE1… elle a découvert le système TE1 et elle est conquise. Comme je bosse beaucoup une autre jeune fille vient aussi parfois, elle aussi utilise bien sûr mes couches.

Ma plus belle victoire c’est quand même d’avoir convaincu la génération d’au dessus, ma belle-mère et la nounou de mes grands (qui a élevé 5 enfants dont des jumeaux) un peu suspicieuses, sur le thème: « c’est pas une régression ça ? ». Comment moi une féministe convaincue, accro à Badinter je pouvais me laisser piéger par ce système d’un autre âge (le leur!) ? Ca c’était une résistance nourrie par de mauvais souvenirs de lessives pénibles, de fuites, de rêves de couches jetables trop chères.

Bien évidemment les couches lavables d’aujourd’hui ne partagent que le nom avec les couches des années 60. Et bien, doucement, par l’exemple et sans fanfaronnade, j’ai continué à utiliser mes couches et je les aies vues poser des questions, me regarder et finalement les prendre mes couches. Pour mon homme, moins curieux, c’est encore en chantier (une fois sur deux, le moindre stress le repousse vers les jetables !) mais j’ai bon espoir qu’on y soit avant l’anniversaire des 2 loulous.

Ce que je retiens de tout cela c’est que les grands discours ne convainquent personne, il faut faire et le plus souvent si les couches sont de bonne qualité (c’est quand même essentiel) et que les esprits ne sont pas trop obtus, on a toutes les chances que cela marche.
Julie »

Cécile, future maman, a choisit les couches lavables!

Témoignage de Cécile, future maman et utilisatrice des couches lavables:

« Ma première « expérience » avec des couches lavables.

Mon fils va naître dans quelques semaines et je suis à la recherche d’une assistante maternelle qui accepte ce mode de change : les couches lavables.
Etant profondément convaincue par ce mode de couche : bio, moins d’impact sur l’environnement et surtout moins de produits chimiques pour mon p’tit loulou que je ne m’attendais pas à me faire traiter d’ancienne….. Malgré mes arguments, la nounou considère toujours qu’il s’agit d’un change rétrograde ! Quelle surprise…
Après plusieurs recherches, j’ai enfin trouvé La personne idéale, qui comprend tout à fait mon choix et mes convictions!!
Ayant choisi des couches tout-en-un, aucun problème : les avantages d’une couche jetable mais lavable !!! Que du bonheur !
J’espère transmettre à mon fils ce respect !!!

Merci à Apinapi de d’être aussi proche de nous (merci également pour l’accompagnement que j’ai pu bénéficier lors de ma première visite) !!

A très vite! »