Résultat concours vidéo couches lavables ApiNapi

Le moment est venu d’annoncer les résultats de notre concours vidéo :

Les couches lavables et vous !

Vous avez été nombreux a participer et/ou à voter et nous vous en remercions. Il y avait 2 façons de gagner : votes des internautes et coup de coeur de l’équipe d’ApiNapi.

Voici donc la liste des gagnant(e)s :

Le coup de cœur Apinapi a été attribué à Emmanuelle Daniau Quand une couche lavable nous raconte sa vie…qui remporte un Porte-bébé Boba 3G noir !

 

Les votes des internautes :

De la 12e à la 6e place, vous remportez des bons d’achats ApiNapi valables en boutique et sur le site :

Marina Rouzé   »Une journée en couche lavables… » (3 votes)

Anouchka Arroyo et Fanny Benklaouz : Comparaison entre les couches lavables et les couches jetables… (3 votes)

Laëtitia Bonafé : Le Ptit poulet et les couches lavables (12 votes)

Emmanuelle Daniau, Quand une couche lavable nous raconte sa vie (16 votes)

Heidi Onken, Je n’habite pas à la campagne et pourtant j’utilise les couches lavables (14 votes)

Hanh Onyme, Le caca (31 votes)

Maman Laura, Les 10 commandements de la couche lavables (54 votes)

5ème prix,

un kit de débarbouillettes et gants d’apprentissage Les tendances d’Emma : : Jessica Jakimec  L’Amour^^ (397 votes)

 

4ème prix,

un kit urgence Néobulle : Xavier Blue : Guide de survie du Papa – Les couches lavables (505 votes)

 

 

 

 

3ème prix,

un poncho de portage : Nicole Mamie  Les couches lavables (513 votes)

 

 

2ème prix,

une Petite écharpe sans noeud Je Porte Mon Bébé : Sophie Daum : Couches lavables/couches jetables – le Duel (527 votes)

1er prix,

un pack de couches lavables et produits d’entretien :  Poupou Boubou - Vive les couches lavables (661 votes)

 

 

 

 

N’hésitez pas à partager vos vidéos préférées avec vos proches pour faire connaitre les couches lavables !

Les gagnants recevront prochainement un mail pour que nous puissions envoyer les lots.

Merci à nos partenaires: Hamac, Néobulle, Les Tendances d’Emma, TotsBots, Je porte mon bébé !

Bravo à tous et à bientôt pour un nouveau concours ;)

ApiNapi

 

 

 

Julie, des jumeaux et beaucoup de couches lavables!

Témoignage de Julie, maman de petits jumeaux en couches lavables!

« Mes bébés (Grégoire et Violette, presque 10 mois) vont 3 jours à la halte-garderie et restent 2 jours à la maison.

Chez nous c’est couches lavables évidemment et notre baby-sitter de choc s’y est mise de suite. Elle m’a même dit en rigolant que « c’était super simple » , elle avait travaillé chez une famille qui utilisait des couches lavables avec le système couche + culotte, chez nous dans la journée je préfère les TE1… elle a découvert le système TE1 et elle est conquise. Comme je bosse beaucoup une autre jeune fille vient aussi parfois, elle aussi utilise bien sûr mes couches.

Ma plus belle victoire c’est quand même d’avoir convaincu la génération d’au dessus, ma belle-mère et la nounou de mes grands (qui a élevé 5 enfants dont des jumeaux) un peu suspicieuses, sur le thème: « c’est pas une régression ça ? ». Comment moi une féministe convaincue, accro à Badinter je pouvais me laisser piéger par ce système d’un autre âge (le leur!) ? Ca c’était une résistance nourrie par de mauvais souvenirs de lessives pénibles, de fuites, de rêves de couches jetables trop chères.

Bien évidemment les couches lavables d’aujourd’hui ne partagent que le nom avec les couches des années 60. Et bien, doucement, par l’exemple et sans fanfaronnade, j’ai continué à utiliser mes couches et je les aies vues poser des questions, me regarder et finalement les prendre mes couches. Pour mon homme, moins curieux, c’est encore en chantier (une fois sur deux, le moindre stress le repousse vers les jetables !) mais j’ai bon espoir qu’on y soit avant l’anniversaire des 2 loulous.

Ce que je retiens de tout cela c’est que les grands discours ne convainquent personne, il faut faire et le plus souvent si les couches sont de bonne qualité (c’est quand même essentiel) et que les esprits ne sont pas trop obtus, on a toutes les chances que cela marche.
Julie »