Service client : 01 43 07 13 61

Petits trucs et astuces

 

Des conseils adaptés à votre vraie vie et qui vous la facilite !!

La routine du change

Prenez une couche,

déposez-y une feuille de papier de protection (épais pour les bébés allaités, épais ou fins pour les autres),

glissez la couche sous les fesses du bébé (l’étiquette est généralement derrière et à l’extérieur de la couche pour ne pas irriter les bébés),

rabattez les cotés de la couche et fermer en ajustant bien :

  • avec un système à pressions : commencez par la pression au niveau de la cuisse puis remonter vers le ventre.
  • avec un système à scratch : jouez sur l’orientation du scratch pour resserrer ou desserrer les cuisses (vers le haut, il resserre la cuisse, vers le bas, il augmente le tour de cuisse).

Procédez de la même façon pour la culotte si vous utilisez un système couche + culotte.

En règle générale, n’ayez pas peur de serrer la couche en tirant bien sur les côtés. La couche et la culotte doivent être bien ajustées contre les cuisses, le ventre et le dos mais vous devez pourvoir glisser un doigt facilement entre la peau et la couche.

Vérifiez qu'aucun morceau du papier de protection ne sort de la couche (le rentrer avec les doigts si besoin).

Pour le système couche + culotte, aucune partie de la couche absorbante ne doit sortir de la culotte.

Pour faciliter le change, préparez vos couches à l'avance en y glissant un voile de protection et en les empilant non loin de la table à langer ! Comme cela, tout le monde pourra changer bébé !

 

Pour une démo encore plus parlante, regardez notre vidéo !

 

Le voile de protection

A placer dans toutes les couches, il est le "ramasse-caca" qui vous facilite l'entretien ! 

Lorsqu'il est souillé, on le jette aux toilettes ou à la poubelle.

Il existe du voile épais pour les bébés allaités (selles liquides) ou du voile plus fin pour les bébés diversifiés. Vous pouvez relaver les voiles épais qui n'ont eu que du pipi ! Votre rouleau durera plusieurs mois !

Si votre bébé ne fait pas caca la nuit, inutile de lui mettre un voile. Ou alors, un voile polaire pour l'isoler de l'humidité.

 

Le voile polaire

Le voile polaire sert d'isolant anti-humidité aux fesses de bébé car la matière qui le compose, la microfibre, est hydrophobe, elle empêche l'humidité de remonter à la surface et diminue les risques d'irritations. On peut de ce fait l'utiliser si bébé a la peau fragile, ou la nuit. 

On peut également se servir du voile polaire comme d'un voile de protection ! Si bébé a des selles compactes, elles n'adhèreront pas sur la polaire et tomberont facilement dans les toilettes. La polaire ne tache pas, il n'y aura pas de traces après lavage ! 

Pensez à décrasser vos voiles polaires au même titre que vos couches !


La routine du lavage

On conserve ses couches dans un bac avec un couvercle ou dans un sac imperméable si l'on a pas la place dans sa salle de bain. Le stockage des couches se fait "à sec", c'est-à-dire sans eau pour ne pas abîmer les couches et éviter les bouillons de culture !

Pour désodoriser le bac ou le sac, versez quelques gouttes d'huile essentielles de Tea Tree ou de Lavandin sur un voile de protection et placez le au fond du bac ou du sac. L'huile essentielle va se diffuser, désodoriser et empêcher la prolifération des bactéries. Ne versez pas d'huile essentielle pure directement sur les couches ! Cela pourrait occasionner des irritations.

Lorsque l'on a moins de 5 couches à laver, on peut les ajouter directement au reste du linge sans traitement particulier. Mais au delà de 5 couches, vous pouvez programmer un rinçage et un essorage qui purgeront les couches du trop plein de pipi. Ensuite, on ajoute le linge et la lessive (en poudre! cf rubrique Entretien) pour un cycle long à 40°.

On ne fait donc pas de lessive "spéciale couches" !


Le décrassage

Vos couches n'absorbent plus aussi bien ? Elles sentent l'urine même propres ? Votre enfant a des rougeurs soudaines ? Vos couches sont bel et bien encrassées ! 

Le décrassage est un passage obligé en couches lavables car très souvent nous utilisons trop de lessive et nous vivons en région calcaire, ce qui occasionne des résidus qui vont s'accrocher aux fibres des couches et les empêcher de bien fonctionner. Evitez également de laver vos lingettes lavables de liniment avec les couches ! Le liniment a le même effet qu'une lessive grasse sur l'absorption des couches.

On procède donc ainsi : passage à 60° sans lessive pour toutes les couches ou parties absorbantes. On peut le faire 2 fois d'affilée si besoin. Si vous avez une machine à hublot, jetez un oeil au rinçage: si la mousse est persistante, refaite un passage à 60°. 

Le traitement de choc en cas de besoin: un trempage des couches ou parties absorbantes propres dans un peu de bicarbonate de sodium. Mais où le trouver ? Et bien jetez un oeil ici !

On peut décrasser ses couches 1 fois par mois en région très calcaire et tous les 2 mois en région peu calcaire.

 

Le détachage

Les selles des bébés sont parfois coriaces à détacher mais 2 solutions écologiques s'offrent à vous :

  • Le savon au fiel de boeuf : et oui ! Rien ne se perd, rien ne se crée mais tout se transforme ! Avec un peu d'huile essentielle dedans pour qu'il sente bon tout de même, on imprégne la tache et on laisse agir 15 à 30 minutes avant lavage.
  • Le soleil : radical sur les taches et reblanchit le linge grisé ! Bon d'accord, il faut qu'il y ait du soleil... mais profitez de vos vacances pour offrir une petite cure d'UV à vos couches !

Vous n'êtes pas obligés de détacher vos couches tous les jours, une fois par semaine suffit.

 

La lanolisation

Opération de trempage des culottes en laine dans de la lanoline (graisse de laine) pour renforcer leur imperméabilité. La laine est naturellement imperméable mais on peut renforcer cet aspect dans le cas des culottes de protection car elles sont souvent utilisées pour la nuit, notamment pour les enfants à la peau fragile.

Comment ça marche : une fois par mois (ou tous les 15 jours pour les bébés qui mouillent beaucoup leurs couches), on lave à froid et avec très peu de shampoing laine sa culotte, à la main ou à la machine avec un programme spécial laine (attention à l'essorage qui ne doit pas être violent ! Le mieux : rouler sa culotte dans une serviette, la presser et laisser sa culotte sécher à plat) . Une fois sèche, on la trempe dans un bain tiède de lanoline préalablement dissoute dans de l'eau chaude et une pointe de shampoing laine pour éviter qu'elle ne durcisse. On laisse agir entre une heure et une dizaine d'heures selon le degré d'imperméabilité recherché. Puis on sèche la culotte de la même façon que pour le lavage initial.

Inutile de trop répéter cette opération, la laine s'auto-régénère.